Carrefour compense la crise européenne par les marchés émergents

Carrefour compense la crise européenne par les marchés émergents

La chaîne de supermarchés française Carrefour enregistre une légère baisse de son chiffre d’affaires pour le deuxième trimestre 2012. La chute des ventes en Europe – principalement en Europe du sud et en France – a été partiellement compensée par une forte croissance en Amérique du sud et en Asie. Des résultats en grande partie conformes aux attentes.

Carrefour toujours victime de la crise européenne

Le chiffre d’affaires de 21,72 milliards d’euros réalisé par Carrefour durant la période d’avril à juin dépasse légèrement  les attentes des analystes, prévoyant un chiffre d’affaires total de  21,65 milliards d’euros. Néanmoins cela équivaut à une baisse de 0,3% par rapport à la même période l’année dernière. Pour les magasins, ouverts depuis plus d’un an, les ventes ont reculé de 1,3%.


La crise économique européenne continue à affecter les résultats du groupe, car même après son récent retrait de la Grèce, le distributeur est toujours victime de la récession dans des pays tels que l’Italie et l’Espagne. Le chiffre d’affaires sur base comparable y a chuté respectivement de 4,3% et 7,3%, pourcentages nettement supérieurs comparé au trimestre précédent.


Sur son marché intérieur Carrefour, comme prévu, continue à peiner, avec une baisse de 3,3% sur base comparable. Pour les hypermarchés en fortes difficultés la baisse a même atteint 5,8%. Malgré tout les résultats de  l’enseigne ne sont pas inférieurs aux attentes , voire même meilleurs que ce que n’avaient craint certains analystes.


Les marchés émergents et la Belgique limitent les dégâts

Contrairement au reste de l'Europe, la Belgique s'en sort bien :  l’enseigne y a poursuivi sa progression positive des mois derniers avec une croissance du chiffre d’affaires sur base comparable de 0,8%. Hormis la Belgique, le groupe doit sa croissance aux marchés émergents, notamment l’Amérique latine (+2,7%) et l’Asie (+14%).


La Chine par contre a donné du fil à retordre au distributeur et est responsable de la baisse de 2,3% du chiffre d’affaires sur base comparable en Asie. En Amérique latine Carrefour affiche une croissance positive sur toute la ligne. Après la France, le Brésil est le plus gros marché du groupe.


Quant à l’avenir et d’éventuels pronostics sur le bénéfice, Georges Plassat, PDG du groupe, n’a rien voulu révéler. Il faudra patienter jusqu’à la mi-août, lors de l’annonce des résultats semestriels, où le nouveau CEO dévoilera – très probablement – enfin sa stratégie.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Le mauvais temps affecte les ventes de glace d’Unilever

19/10/2017

Durant le trimestre écoulé le géant anglo-néerlandais des produits de grande consommation Unilever a vu ses ventes de glaces chuter de 6,7% en Europe. En cause : la météo défavorable durant l’été.

Danone modifie la structure de son management

19/10/2017

Le géant français des produits laitiers Danone a décidé de modifier la structure de son management. Désormais l’actuel directeur général Emmanuel Faber combinera sa fonction avec celle de président du conseil d’administration.

Troisième trimestre difficile pour Carrefour

18/10/2017

Les résultats trimestriels publiés par Carrefour ce mercredi soir illustrent les grands défis à relever par le nouveau CEO et son équipe, et ce principalement en Europe de l’Ouest. En Belgique aussi le chiffre d’affaires comparable est en recul.

Delhaize lance un potager urbain

18/10/2017

Désormais les clients du Delhaize Boondael à Ixelles pourront acheter des légumes fraîchement récoltés sur le toit du supermarché. Ce potager urbain n’est pas un coup publicitaire, mais s’inscrit dans la stratégie de durabilité de l’enseigne au lion.

Colruyt lance sa box repas

18/10/2017

Colruyt lance un colis repas pour ménages avec enfants, avec tous les ingrédients nécessaires à la préparation de trois repas. Pas besoin d’abonnement pour commander sa box repas qui sera disponible dès le lendemain.

63 emplois menacés chez Coca-Cola Belgique

18/10/2017

Coca-Cola Belgique a l’intention de supprimer 63 des 2.200 emplois au total. Le fabricant de boissons rafraîchissantes s’entretiendra avec les syndicats, afin d’éviter autant que possible les licenciements secs.

Back to top