Carrefour dépasse les attentes, également en Belgique

Carrefour dépasse les attentes, également en Belgique
Photo: Alexandros Michailidis / Shutterstock.com

Le groupe français Carrefour a enregistré une forte croissance dans tous les pays au cours du premier trimestre. Cette croissance n’est que partiellement liée à la crise du coronavirus: janvier et février ont montrés déjà une forte amélioration.

 

Gains de parts de marché en Belgique

Carrefour a réalisé une croissance comparable de 7,8 % et un chiffre d'affaires de 19,4 milliards d'euros au premier trimestre. C'est supérieur aux attentes de la plupart des analystes. Selon le groupe, l'année a commencé en force en janvier et février, alors que la croissance comparable était déjà de 4,5 %. En plus, il y a eu une grosse ‘prime corona’ en mars. 
 

Les progrès sont remarquables dans tous les pays où le groupe est actif : la croissance comparable est de 4,3% en France, 6,1% dans le reste de l'Europe, 17,1% en Amérique latine et 6,0% à Taiwan. Le détaillant souligne un fort contraste entre les produits alimentaires (+9,9%) et non alimentaires (-3,5%). Le commerce électronique alimentaire s'est amélioré de 45 %, les ventes de produits biologiques ayant augmenté de 30 %.
 

En France, la croissance a été principalement tirée par les supermarchés (+8,1%) et les commerces de proximité (+11,0%) : les hypermarchés ont connu une croissance limitée de 0,9%. La Belgique a réalisé un chiffre d'affaires trimestriel de 1,053 milliard d'euros, soit une croissance comparable de 6,2 %. La part de marché a augmenté, également dans la période précédant l'épidémie du coronavirus. C'est un coup de pouce important pour l'entreprise. Les autres pays européens ont également réalisé de bonnes performances : +2,5% en Italie, +6,6% en Espagne, +8,8% en Pologne et +9,7% en Roumanie.

 

« Un trimestre très atypique »

Le groupe est en bonne voie pour atteindre les objectifs du plan stratégique Carrefour 2022 et poursuit donc ses interventions opérationnelles en cours : réduire encore la surface de vente des hypermarchés, rationaliser l'assortiment, développer les marques de distributeur et accélérer l'expansion des magasins de proximité.
 

«La pandémie du COVID-19 engendre une situation grave et inédite, » a déclaré Alexandre Bompard, Président Directeur-Général. « Je tiens à saluer l’engagement exceptionnel dont font preuve les équipes du Groupe pour assurer la continuité des approvisionnements et l’accès de tous, notamment des plus fragiles, à l’alimentation. Dans l’exercice de ces missions essentielles, la protection de nos employés et de nos clients est notre obsession, et nous avons multiplié les mesures et les investissements en ce sens dès les premiers jours. Dans un trimestre très atypique, nos ventes ont été portées en janvier et février par le succès des initiatives stratégiques lancées depuis deux ans, puis ont connu une accélération notable en mars. Elles ont ainsi enregistré une croissance soutenue sur toute la période et dans toutes nos géographies.»