Carrefour dévoile des détails de son plan de transformation

Carrefour dévoile des détails de son plan de transformation

La santé et la numérisation sont les fers de lance des projets de Carrefour Belgique. Les clients iront chercher ou rapporter les commandes online dans tous les magasins Express. Le non-food fait place au bio et à l’horeca dans les hypermarchés.

« Pas de problème fondamental »

Carrefour n’éprouve « aucun problème fondamental » sur le marché belge, ont souligné le secrétaire général Geoffroy Gersdorff et la directrice opérationnelle Hilde Decadt dans une interview accordée au journal De Standaard le week-end dernier.  Les magasins de proximité Express et les supermarchés Market se portent bien, et les hypermarchés souffrent surtout de l’impact du e-commerce sur les départements non-food.  Le nouveau plan de transformation n’est donc pas un plan de sauvetage, mais bien un plan de changement qui vise les hypermarchés et le siège social.

 

Les hypermarchés réduiront leur offre non alimentaire sans l’abandonner totalement.  Les articles saisonniers, par exemple, continuent à avoir du succès.  Il est possible qu’une partie de la surface commerciale soit sous-traitée à des partenaires externes.  Dans les grandes villes, Carrefour souhaite mieux exploiter son expertise alimentaire, avec davantage d’espace pour les produits bio et locaux, ainsi pour la consommation sur place.  Les collaborateurs des hypermarchés devront être plus polyvalents.  Carrefour est encore aujourd’hui le seul retailer dont les employés de magasin se voient attribuer une seule tâche unique.  Ce chiffre devrait au moins passer à deux mais, à la demande des syndicats, ce passage se fera uniquement sur base volontaire.  Les négociations au niveau des contrats doivent encore avoir lieu.

 

Le retailer va également miser davantage sur la numérisation.  Plus de 100.000 personnes ont téléchargé l’appli smartphone.  Bientôt, les magasins Express deviendront des points d’enlèvement et de retour pour les commandes faites en ligne, y compris les articles non-food.  La livraison à domicile et les points d’enlèvement Drive restent également importants dans les projets numériques de Carrefour.  La chaîne envisage d’introduire un concept roumain en Belgique dans un avenir proche : il s’agit d’un concept qui prévoit que les consommateurs se livrent mutuellement leurs courses à domicile.