Carrefour se redresse peu à peu

Carrefour a réalisé un 3ème trimestre plutôt satisfaisant, avec une amélioration des chiffres en France, en Belgique et au Brésil, et une forte progression des activités e-commerce. En revanche l'Espagne et l'Italie restent à la peine.

 

Stabilité des hypermarchés

Au troisième trimestre le distributeur français a enregistré un chiffre d'affaires de plus de 21 milliards d'euros, soit une croissance de 2,1% sur base comparable. Sur son marché domestique français le groupe a amélioré ses performances : les hypermarchés sont parvenus à stabiliser leurs ventes après plusieurs trimestres de chiffre d'affaires en baisse, tandis que les supermarchés et les magasins de proximité affichent une progression.

 

En Belgique aussi les résultats progressent comparé à ceux du premier semestre, affectés notamment par des grèves : au troisième trimestre la branche belge a enregistré une croissance comparable de 0,5% et un chiffre d'affaires de 1,1 milliard d'euros. Sur les neuf premiers mois le chiffre d'affaires s'est établi à 3,1 milliards d'euros, soit une baisse de 1,1%.

 

Ailleurs en Europe, on observe une croissance en Pologne et en Roumanie, mais un recul en Espagne (-2,7%) et en Italie (-4,4%). L'Amérique latine et l'Asie montrent des signes de redressement. Quant au e-commerce, il a fait un bond en avant de plus de 30%.

 

Déploiement du programme 'Act for Food'

Dans son communiqué le groupe souligne les avancées dans le déploiement du plan de transformation Carrefour 2022 : l'offre omnicanale est élargie sur tous les marchés, tout comme l'assortiment de marques maison. Les hypermarchés réduisent leur surface de vente et surtout leur offre non-food. En Belgique cinq hypermarchés seront transformés en supermarchés d'ici fin novembre.

 

Par ailleurs le retailer continue d'investir dans des concepts de proximité de plus petit format. Le plan visant à améliorer l'efficacité opérationnelle est en bonne voie et le programme Act for Food est déployé à l'international. Les alliances à l'achat avec Système U et Tesco sont opérationnelles depuis peu et contribueront concrètement aux résultats dès l'an prochain, promet le retailer.