Carrefour teste la file d’attente unique aux caisses

Carrefour teste la file d’attente unique aux caisses

(update) Le distributeur Carrefour va tester la file d’attente unique aux caisses dans deux de ses hypermarchés belges. Le système vise avant tout à créer un sentiment d’équité parmi les clients au niveau du temps d’attente.

80% des clients satisfaits de la file d’attente unique

Carrefour dit avoir introduit avec succès la file d’attente unique en France et en Espagne, où la majorité des clients se disent satisfaits du dispositif. En Belgique aussi les premières réactions sont positives : 80% des clients estiment qu’il s’agit d’une amélioration. Le test est actuellement en cours dans les hypermarchés Carrefour de Bierges en Brabant wallon et de Schoten à Anvers.


« Un marquage au sol montre aux clients où faire la file. Une hôtesse les  informera et les aidera si nécessaire. Des écrans diffusent un message invitant le client à attendre jusqu’à ce qu’une caisse se libère et affichent ensuite le numéro de la caisse  disponible. Ceci permet de faciliter le flux vers les caisses », explique la porte-parole Vera Vermeeren.


« Durant la période d’essai les clients ont le choix entre trois zones de caisses : la file d’attente unique, le self-scanning et les caisses traditionnelles. Si le test s’avère concluant, le système sera introduit dans tous les hypermarchés Carrefour », indique le distributeur.


La file d’attente unique a pour but principal de créer un sentiment d’équité parmi les clients au niveau du temps d’attente, car au niveau de la rapidité ce dispositif n’a pas encore prouvé qu’il permettait d’accélérer le flux. Ainsi la chaîne Colruyt a elle aussi  lancé un projet pilote de ce type dans trois de ses magasins, mais y a finalement renoncé lorsqu’il s’est avéré que le système n’avait généré un gain de temps que dans une filiale sur les trois.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

L’Inde, terre promise pour les pommes et les poires belges

14/11/2017

Les fruiticulteurs belges s’en vont conquérir l’Inde : pour l’instant ce pays est déjà le principal marché d’exportation hors Europe pour les pommes belges et les poires belges y sont également fortement promues. 

Back to top