Carrefour teste un hypermarché discount à Avignon

Des prix imbattables dans un cadre ‘low cost’ : tel est le cœur du concept ‘Carrefour Essentiel’, testé actuellement à Avignon par le distributeur. C'est l’une des pistes explorées par Carrefour pour sauver ses hypermarchés non rentables.


« La différence 5 fois remboursée »

Avec de grands panneaux le retailer affiche ses promesses : prix imbattables, prix ronds ou encore ‘la différence 5 fois remboursée’. A l’entrée se trouvent un grand espace outlet et une zone promotionnelle plus traditionnelle. Les produits alimentaires sont présentés sur des palettes dans des rayons sobres. Tous les rayons frais sont en libre-service, sauf la boucherie exploitée par un tiers. Le magasin dispose d’un vaste rayon bio, mais l’offre non-food par contre a été fortement réduite.


Carrefour a transformé cet hypermarché non rentable en formule discount. La surface du magasin a été réduite  de 10.500 m² à 7.500 m² et l’assortiment est passé de 32.000 à 15.000 références, avec par conséquent des allées de circulation plus larges et une offre plus ‘lisible’ et plus claire. La moitié des 24 caisses a été remplacée par des caisses automatiques. Bref, le concept porte bien son nom : le retailer y a supprimé tout le superflu pour se concentrer sur l’essentiel. Pas de décoration, pas de produits superflus. Le groupe envisage une dizaine de magasins discount de ce type.


Différentes pistes

Ce modèle de magasin ‘low cost’ est l’une des pistes explorées par Carrefour, en plus de deux autres concepts : ‘Rebonds’ qui donne plus d’autonomie locale au gérant de magasin et ‘Next’ qui se focalise principalement sur le food avec un département restauration. En outre le retailer va transférer davantage de magasins en location-gérance. Dans tous les hypermarchés la part du non-food sera réduite pour faire place au frais et au bio et des caisses automatiques seront installées. La surface des magasins de grand format sera réduite, le nombre de points de retrait va augmenter et les  services de livraison seront étendus. A noter que les hypermarchés représentent environ 25% du chiffre  d’affaires de Carrefour sur son marché domestique français.