Carrefour veut augmenter la limite d’âge du PDG

Carrefour veut augmenter la limite d’âge du PDG

Le géant français de la distribution Carrefour demande à ses actionnaires de relever la limite d’âge du PDG de 70 à 75 ans. Ceci ne signifie pas pour autant que l’actuel patron Georges Plassat restera en fonction plus longtemps. 

Une possible scission de la fonction de PDG ?

Carrefour Groupe souhaite relever l’âge limite de l’exercice de la fonction de PDG de 70 à 75 ans et demandera le feu vert à ses actionnaires lors de la prochaine assemblée générale qui se tiendra mi-juin. Selon l’agence de presse Reuters, l’idée derrière cette résolution serait que si le poste de PDG était scindé en deux fonctions (président et directeur général), certains administrateurs  actuels auraient la possibilité d’occuper la place de président.


Signalons qu’au sein du conseil d’administration de Carrefour Groupe – qui compte 17 membres – bon nombre d’administrateurs ont atteint un âge respectable : Abilio Diniz (80 ans), Amaury de Cèze (71 ans), Philippe Houzé et Bertrand de Montesquiou ( 69 ans), Bernard Arnault, Georges Ralli et René Brillet (68 ans). Carrefour s’est refusé à tout commentaire.

 

A noter que la décision de Carrefour intervient à peine un semaine après que son grand rival Casino ait également décidé de relever la limite d’âge de son PDG de 70 à75 ans. L’actuel PDG Jean-Charles Naouri (dont la mandat se termine en 2019) pourra donc occuper sa fonction cinq années de plus. Naouri, actionnaire majoritaire de Casino depuis 1992, dirige le groupe depuis 2005.


Qui succédera à Georges Plassat ?

Pourtant le relèvement de l’âge limite chez Carrefour ne signifie pas pour autant que l’actuel PDG Georges Plassat restera ou veuille rester en fonction plus longtemps. Le mandat du PDG le mieux payé de l’indice boursier français CAC40 – l’an dernier Plassat a touché 9,73 millions d’euros (deux fois plus que la moyenne !) – se termine officiellement en 2018, mais Plassat a toujours laissé entendre qu’il souhaitait connaître et former son successeur un an avant l’échéance de son mandat.


Toujours selon Reuters, le nom de successeur pourrait être annoncé lors de l’assemblée générale. Plassat a toujours plaidé pour un candidat interne afin d’éviter « une rupture avec l’actuelle stratégie »,  mais les principaux actionnaires – la famille Houzé (Galeries Lafayette), Bernard Arnault (LVMH) et le Brésilien Abilio Diniz (ex- Grupo Pão de Açúcar) – pencheraient plutôt pour un candidat externe.


Pascal Clouzard (directeur de Carrefour Espagne), Alain Caparros (qui d’ici peu quittera l’allemand  Rewe) et Hubert Joly (directeur général de l’américain Best Buy) figurent parmi les favoris.