Carrefour veut aussi récompenser ses collaborateurs belges

Carrefour veut aussi récompenser ses collaborateurs belges
Shutterstock.com

Les chaînes belges cherchent elles aussi des manières de récompenser leurs employés, à l’instar des grandes enseignes françaises (comme Carrefour et Auchan) qui ont décidé de verser une prime-coronavirus d’une valeur de mille euros à leurs collaborateurs.

 

Prime défiscalisée

Plusieurs chaînes de supermarchés françaises ont décidé de remercier leurs employés pour leur dévouement pendant cette crise du coronavirus en leur accordant une prime de mille euros. Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire est à l’origine de cette prime exonérée d’impôts, non plus soumise aux cotisations sociales et pouvant être offerte jusqu’au 30 juin.

 

En Belgique, il n’est pas possible d’adopter simplement le système français de primes non imposables. Pourtant, ici aussi, de plus en plus de personnes réclament des récompenses supplémentaires pour le personnel : « Nous sommes plutôt favorables à une solution de bien-être pour le personnel, comme des journées de récupération », a déclaré la présidente du syndicat SETCa, Myriam Delmée, au journal L’Echo.

 

Chez Carrefour Belgique, la décision de sa société sœur française est bien sûr à l’ordre du jour. « Nous sommes conscients des efforts consentis par le personnel et nous sommes occupés à discuter d’une formule de rétribution avec les syndicats », a expliqué la porte-parole de Carrefour Belgique, Aurélie Gerth. Selon elle, les négociations avec les syndicats sont déjà bien avancées et une compensation non monétaire pourrait être proposée.