Carrrefour veut faire renaître Ed | RetailDetail

Carrrefour veut faire renaître Ed

Carrrefour veut faire renaître Ed

Carrefour prépare en toute discrétion le retour de son ancienne enseigne discount Ed. Plus de 30% des magasins français Dia, repris l’an dernier, seraient relancés sous ce nom, tandis que les autres magasins Dia seraient convertis en Carrefour.

Ed converti en Dia, relancé sous Ed

D’après nos collègues du site Linéaires, Carrefour aurait redéposé la marque Ed le 12 février. Le nom Ed (European Discount en toutes lettres) est resté  dans la mémoire des clients, puisque l’enseigne a été présente en France de 1975 à 2012, date à laquelle les derniers magasins ont été rebaptisés Dia, la chaîne discount qui jusqu’en 2011 a fait partie du Groupe Carrefour … et est repassé dans le giron français en juin 2014.


Selon Gérard Lavinay, aux commandes de Dia France depuis décembre, seuls 60 à 70% du réseau de magasins Dia seraient susceptibles d’opérer sous l’étendard Carrefour. Les 200 à 300 magasins Dia restants seraient convertis en Ed à partir du mois d’avril, à raison d’un magasin par mois par région, et ce selon un nouveau concept.


D’après Linéaires, ce nouveau concept serait un croisement entre un discounter et un cash & carry, s’adressant à la fois aux particuliers et aux professionnels. La formule serait assez similaire à Supeco, 'le concept anti-crise' de Carrefour Espagne, lancé en 2012. Aujourd’hui Supeco compte une douzaine de magasins en Espagne et s’est implanté en Roumanie et au Brésil l’an dernier.


Croissance du chiffre d’affaires de 10% et plus

Selon les syndicats, l’an dernier Erteco, la filiale reprise par Carrefour et chapeautant Dia en France, a essuyé une perte de plus de 100 millions d’euros. Les nouveaux plans devraient permettre d’inverser la tendance : ainsi les Dias convertis en Ed devraient générer une croissance du chiffre d’affaires de 10% dès la première année.


Pour les autres magasins les pourcentages de croissance divergent : +10% pour les grands Dias (qui opéreront sous l’étendard Market), 19% pour les formats plus modestes (convertis en City) et 24% pour les plus petits formats (transformés en Contact).


Toute l’opération – qui sera présentée le 5 mars en marge des résultats annuels – devrait être finalisée fin 2016. A terme ces points de vente pourraient devenir indépendants, car selon les syndicats Carrefour n’aurait pas l’intention d’exploiter ces magasins en gestion propre.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un tourbillon de mauvaises nouvelles

22/06/2018

Malgré les tentatives de nombreux retailers alimentaires pour camoufler leur actualité morose, Filet Pur est néanmoins parvenu à la débusquer. Voici le résumé hebdomadaire, quelque peu douloureux mais toujours très instructif, de RetailDetail Food!

Panos remplace la carte client par une app

21/06/2018

La chaîne de sandwicheries Panos a digitalisé son programme client : adieu à la carte en plastique, bienvenue à l’app. « A court terme nous espérons via ce canal atteindre et faire la connaissance de 150.000 clients », indique l’enseigne.

Kellogg’s accusé d’emballage trompeur

21/06/2018

Test-Achats a déposé une plainte auprès du SPF Economie contre Kellogg’s. L’organisation de défense des consommateurs estime que l’information sur les emballages des barres de céréales aux fruits rouges Special K est trompeuse.

La cherté de l’alimentation pousse le consommateur au-delà de la frontière

20/06/2018

Tandis que l’exportation de produits alimentaires belges est en plein boom, la consommation sur le marché intérieur est en baisse vu l’augmentation des prix. Une tendance inquiétante, estime l’industrie : le gouvernement doit intervenir.

Les fans de bière aventureux mettent les petits brasseurs au défi

20/06/2018

La consommation mondiale de ‘craft beer’ continue son ascension, mais pour les amateurs de bières spéciales artisanales la fidélité à la marque est une notion toute relative. De quoi mettre les producteurs au défi.

Albert Frère goûte aux fricandelles Vanreusel

20/06/2018

Ergon, un fonds d’investissement qui fait partie du holding GBL, a pris une participation dans Beltaste, l’entreprise derrière le fabricant de fricandelles Vanreusel. Ce dernier recherchait un partenaire financier depuis un certain temps déjà.