Carrrefour veut faire renaître Ed

Carrrefour veut faire renaître Ed

Carrefour prépare en toute discrétion le retour de son ancienne enseigne discount Ed. Plus de 30% des magasins français Dia, repris l’an dernier, seraient relancés sous ce nom, tandis que les autres magasins Dia seraient convertis en Carrefour.

Ed converti en Dia, relancé sous Ed

D’après nos collègues du site Linéaires, Carrefour aurait redéposé la marque Ed le 12 février. Le nom Ed (European Discount en toutes lettres) est resté  dans la mémoire des clients, puisque l’enseigne a été présente en France de 1975 à 2012, date à laquelle les derniers magasins ont été rebaptisés Dia, la chaîne discount qui jusqu’en 2011 a fait partie du Groupe Carrefour … et est repassé dans le giron français en juin 2014.


Selon Gérard Lavinay, aux commandes de Dia France depuis décembre, seuls 60 à 70% du réseau de magasins Dia seraient susceptibles d’opérer sous l’étendard Carrefour. Les 200 à 300 magasins Dia restants seraient convertis en Ed à partir du mois d’avril, à raison d’un magasin par mois par région, et ce selon un nouveau concept.


D’après Linéaires, ce nouveau concept serait un croisement entre un discounter et un cash & carry, s’adressant à la fois aux particuliers et aux professionnels. La formule serait assez similaire à Supeco, 'le concept anti-crise' de Carrefour Espagne, lancé en 2012. Aujourd’hui Supeco compte une douzaine de magasins en Espagne et s’est implanté en Roumanie et au Brésil l’an dernier.


Croissance du chiffre d’affaires de 10% et plus

Selon les syndicats, l’an dernier Erteco, la filiale reprise par Carrefour et chapeautant Dia en France, a essuyé une perte de plus de 100 millions d’euros. Les nouveaux plans devraient permettre d’inverser la tendance : ainsi les Dias convertis en Ed devraient générer une croissance du chiffre d’affaires de 10% dès la première année.


Pour les autres magasins les pourcentages de croissance divergent : +10% pour les grands Dias (qui opéreront sous l’étendard Market), 19% pour les formats plus modestes (convertis en City) et 24% pour les plus petits formats (transformés en Contact).


Toute l’opération – qui sera présentée le 5 mars en marge des résultats annuels – devrait être finalisée fin 2016. A terme ces points de vente pourraient devenir indépendants, car selon les syndicats Carrefour n’aurait pas l’intention d’exploiter ces magasins en gestion propre.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Bientôt une taxe sur la viande ?

12/12/2017

D’ici 5 à 10 ans il y aura une taxe sur la viande, afin de diminuer la consommation de viande qui a de lourdes conséquences sur le climat et la santé. C’est du moins ce qu’estiment bon nombre de  chercheurs et de parlementaires du monde entier.

AB InBev ouvre une nouvelle brasserie en Chine

12/12/2017

AB InBev a ouvert une nouvelle brasserie en Chine, qui avec une capacité de production de 1,5 million de tonnes de bière par an est la plus grande brasserie du groupe en Asie. AB InBev espère ainsi tirer profit de l’essor de la classe moyenne en Chine.

Dr. Oetker à la conquête de la boulangerie industrielle belge

11/12/2017

L’allemand Oetker Gruppe, connu notamment pour ses pizzas surgelées Dr. Oetker, a racheté la boulangerie industrielle belge Diversi Foods, grand fournisseur de pain surgelé aux supermarchés belges et néerlandais.

Ahold et Delhaize fusionnent également aux Etats-Unis

08/12/2017

L’unification d’Ahold et Delhaize se poursuit : au mois de janvier, Ahold USA et Delhaize America vont fusionner. L’entreprise fusionnée belgo-néerlandaise poursuit ainsi sa quête de réduction des coûts.

Fin de la lutte pour le pouvoir au sein de la famille Aldi Nord

08/12/2017

Des années de lutte pour le pouvoir chez Aldi Nord, la partie d’Aldi qui gère des magasins en Belgique et aux Pays-Bas, ont pris fin suite à une décision prononcée par le tribunal.  L’influence de la famille fondatrice se voit ainsi limitée.

Les syndicats chez Carrefour craignent le plan de transformation

08/12/2017

L’entreprise de supermarchés Carrefour aura besoin de longs mois et même de quelques années pour mener à bien sa restructuration.  Entre-temps, les syndicats sont très inquiets quant à l’avenir.

Back to top