Casino : baisse du chiffre d’affaires, mais amélioration de la rentabilité

Casino : baisse du chiffre d’affaires, mais amélioration de la rentabilité
Shutterstock.com

Malgré une nouvelle baisse du chiffre d’affaires des magasins, le groupe de distribution français Casino voit sa rentabilité s’améliorer. Le retailer se montre très performant en ligne.

 

Des partenariats réussis

Sur « son » marché français, Casino enregistre une baisse de 6,4% du chiffre d’affaires comparable. Le retailer est très présent dans le segment des magasins de proximité avec des enseignes comme Monoprix et Franprix, des magasins qui se sont bien portés pendant le premier confinement et qui souffrent par conséquent d’une base de comparaison défavorable.

 

Les supermarchés (Casino) et hypermarchés (Géant) ont également vu leur chiffre d’affaires se contracter, en partie à cause des mesures sanitaires prises en France qui ont imposé la fermeture des rayons non-food. Mais cela n’explique pas tout : en deux ans, les hypermarchés du groupe vu leur chiffre d’affaires baisser de 24%, a calculé le magazine professionnel français Linéaires. Le malaise est donc plus profond.
 

La direction souligne surtout les éléments positifs des résultats du premier trimestre. Les ventes de produits alimentaires en ligne ont augmenté de 38%, grâce notamment à des partenariats réussis avec Ocado et Amazon. La plateforme d’e-commerce Cdiscount a également enregistré une croissance soutenue.

 

Le résultat d’exploitation a bondi de 9 millions d’euros en 2020 à 40 millions notamment grâce à des mesures d’économies. Le groupe envisage de lever des capitaux pour sa division Énergie GreenYellow et pour Cdiscount. Très endetté, le retailer attend également beaucoup de sa récente alliance avec Intermarché: ensemble, les deux groupes veulent obtenir de meilleures conditions de leurs fournisseurs et développer des services numériques et des marques de distributeur.