Casino poursuit sa réforme

Casino group zet hervorming verder

Le groupe français Casino a publié un résultat opérationnel courant en hausse et se dit confiant pour l’avenir. Le distributeur entend poursuivre la réforme de ses formats, accélérer la croissance du e-commerce et diversifier ses marchés.


Croissance organique

Ce jeudi le groupe Casino a publié ses résultats annuels pour 2018. L’an dernier le distributeur français a réalisé un chiffre d’affaires de 36,6 milliards d’euros, contre 37,4 milliards d’euros l’année auparavant. Cette légère baisse est due aux effets de change, car en organique le chiffre d’affaires a progressé de 4,7%. En France, où une guerre des prix fait rage, la croissance s’est limitée à 2,8% sur base comparable.


Le résultat opérationnel courant du groupe s’est établi à 1,21 milliard d’euros, soit une hausse de 9,8% à taux de change constants ; un résultat conforme aux attentes publiées en janvier dernier. En chiffres absolus le résultat opérationnel a reculé de 0,3%.


Nouvelles activités

Le distributeur, qui a déjà cédé pour 1,5 milliard d’actifs non stratégiques, annonce avoir relevé son objectif de cession d’actifs non stratégiques à au moins 2,5 milliards d’euros d’ici 2020. Le groupe entend ainsi réduire sa dette.


En outre le groupe a dévoilé ses projets d’avenir, notamment l’ouverture de 300 magasins de proximité d’ici 2021 et la réduction des hypermarchés. Le chiffre d’affaires issu des produits bios devrait augmenter de 1 milliard d’euros en 2018 à 1,5 milliard d’ici 2021 et le département Cdiscount (e-commerce) devrait connaître une forte croissance, grâce à Ocado et Amazon. Et enfin le groupe s’attend à de belles performances de ses nouvelles entreprises Green Yellow (qui exploite un parc photovoltaïque), Relevanc et ScalMax  (revenus issus de données et de centres de données).