Casino se félicite de « sa meilleure année depuis cinq ans »

Le distributeur Casino annonce avoir réalisé en France sa meilleure année depuis cinq ans. Le mouvement des gilets jaunes a peu affecté les résultats du groupe.


Solide croissance du marché domestique français

En 2018 le groupe français Casino a réalisé un chiffre d’affaires global de 36,6 milliards d’euros, soit une croissance de 4,7% en organique et de +3% pour les magasins ouverts depuis plus d’un an. Sur le marché domestique français le chiffre d’affaires en 2018 s’est établi à 19 milliards d’euros, soit une hausse de 1,4%.


Au quatrième trimestre la croissance s’est quelque peu ralentie, comme l’avaient prévu les analystes. Sur base comparable le chiffre d’affaires a augmenté de 3,6%, tandis qu’au total la croissance au quatrième trimestre s’est établie à +0,2%. En outre la perte de chiffre d’affaires encourue suite au mouvement des gilets jaune s’est limitée à 50 millions d’euros, soit 1% du chiffre d’affaires trimestriel total en France.


Selon le CFO David Lubek, il s’agit de la plus forte croissance annuelle en France depuis cinq ans. Les magasins français ouverts depuis plus d’un an ont vu leur chiffre d’affaires progresser de 1,3%, grâce au repositionnement de toutes les enseignes du groupe, précise Lubek. De plus le groupe confirme ses objectifs visant à réduire la dette d’un milliard d’euros et à augmenter le bénéfice opérationnel de 10%.


Effets de change défavorables

Toutes les enseignes du groupe en France affichent une croissance, à l’exception de Leader Price, qui procède à des fermetures de magasins. Y compris Cdiscount le volume total a augmenté de 2,8% durant l’année écoulée. L’enseigne Monoprix s’est montrée la plus dynamique avec une croissance de 3,5%, tandis que les hypermarchés ont enregistré une hausse des ventes de 2,4%. Chez Géant les ventes dans l’alimentaire (+2,9%) ont compensé la baisse dans le non-food (-6%). Néanmoins Franprix et Monoprix ont connu un quatrième trimestre plus difficile, vu la baisse du tourisme à Paris.


En Amérique latine, où Casino est propriétaire du brésilien Grupo Pao de Acucar, les résultats ont été impactés par des effets de change négatifs. Malgré une croissance autonome de 8,5% et de 4,5% sur base comparable, le chiffre d’affaires total a néanmoins chuté de 7,2%. La bourse a accueilli favorablement les résultats annuels du groupe, qui en juin a démarré un vaste plan de désendettement et a été sanctionné sur le marché boursier en 2018.