CBA veut reprendre les supermarchés de Louis Delhaize en Hongrie

CBA veut reprendre les supermarchés de Louis Delhaize en Hongrie

CBALa chaîne de supermarchés hongroise, CBA, a l’intention de reprendre les supermarchés Cora (7), Profi (73) et Match (121) implantés en Hongrie et  appartenant au groupe belge Louis Delhaize. C’est ce qu’a déclaré le porte-parole Attila Fodor au journal Magyar Nemzet.
 

L’atout hongrois

Le porte-parole a indiqué que sa chaîne était « très intéressée », pour autant que la rumeur, selon laquelle Louis Delhaize voudrait vendre ses supermarchés, soit confirmée. Cette reprise devrait armer la chaîne dans son combat pour acquérir sa part sur le marché hongrois, de plus en plus populaire auprès des groupes d’Europe de l’ouest.


D’autre part cette reprise jouerait en faveur des producteurs alimentaires hongrois, étant donné que dans certaines chaînes la part de produits locaux ne dépasse pas les 20%. CBA se montre fier de ses origines, tout comme le laisse entendre son slogan : « La chaîne hongroise ».

 

Au-delà des frontières

CBA est né d’une fusion en 1992 de 17 commerces alimentaires tout juste privatisés. Depuis 2000, sous la supervision du groupe allemand EDEKA, CBA est devenu un acteur régional important de l’Europe centrale et méridionale. Le chaîne compte aujourd’hui près de 4.000 supermarchés à l’étranger en Lituanie, Pologne, Tchéquie, Slovaquie, Slovénie, Croatie, Serbie, Monténégro, Roumanie, Bulgarie et la Grèce et autant en Hongrie. 

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure 

CBALa chaîne de supermarchés hongroise, CBA, a l’intention de reprendre les supermarchés Cora (7), Profi (73) et Match (121) implantés en Hongrie et  appartenant au groupe belge Louis Delhaize. C’est ce qu’a déclaré le porte-parole Attila Fodor au journal Magyar Nemzet.
 

L’atout hongrois

Le porte-parole a indiqué que sa chaîne était « très intéressée », pour autant que la rumeur, selon laquelle Louis Delhaize voudrait vendre ses supermarchés, soit confirmée. Cette reprise devrait armer la chaîne dans son combat pour acquérir sa part sur le marché hongrois, de plus en plus populaire auprès des groupes d’Europe de l’ouest.


D’autre part cette reprise jouerait en faveur des producteurs alimentaires hongrois, étant donné que dans certaines chaînes la part de produits locaux ne dépasse pas les 20%. CBA se montre fier de ses origines, tout comme le laisse entendre son slogan : « La chaîne hongroise ».

 

Au-delà des frontières

CBA est né d’une fusion en 1992 de 17 commerces alimentaires tout juste privatisés. Depuis 2000, sous la supervision du groupe allemand EDEKA, CBA est devenu un acteur régional important de l’Europe centrale et méridionale. Le chaîne compte aujourd’hui près de 4.000 supermarchés à l’étranger en Lituanie, Pologne, Tchéquie, Slovaquie, Slovénie, Croatie, Serbie, Monténégro, Roumanie, Bulgarie et la Grèce et autant en Hongrie. 

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure 

Tags: