Chez Bio-Planet les clients amènent leurs propres récipients à remplir | RetailDetail

Chez Bio-Planet les clients amènent leurs propres récipients à remplir

Chez Bio-Planet les clients amènent leurs propres récipients à remplir

Désormais les clients de tous les points de vente Bio-Planet pourront amener leurs propres récipients et les faire remplir de viande, de fromage ou de plats végétariens au comptoir-traiteur.

A la demande du client

A l’occasion du Earth Day 2014, Bio-Planet, filiale de Colruyt Group, a demandé à ses clients comment l’enseigne pourrait rendre ses magasins encore plus durables. L’option d’amener ses propres récipients au magasin a été très souvent suggérée. Bio-Planet a donc joint l’acte à la parole et a démarré un projet pilote dans son point de vente de Wilrijk (près d’Anvers). Depuis l’automne 2014 les clients peuvent y faire remplir leurs propres pots et boîtes au comptoir-traiteur. Ensuite ils ont pu donner leur avis sur le projet via un formulaire d’évaluation.


Vu les nombreuses réactions positives, Bio-Planet a décidé de déployer le système dans tous ses points de vente à partir de mi-novembre. « Pour l’instant les clients sont encore peu nombreux à apporter leurs propres récipients. Mais nous recevons  beaucoup de réactions positives, même de la part de clients qui ne participent pas encore à l’initiative », explique Dirk Peeters, manager régional chez Bio-Planet. « Pour les clients il est important qu’ils aient le choix : emporter la viande, le fromage ou les plats végétariens chez eux dans leurs propres récipients ou emballés par Bio-Planet. »


Dans le cadre de ce projet, Bio-Planet observe les plus strictes conditions d’hygiène et s’impose même des mesures de précaution supplémentaires, précise Christiaan Beerens, coach commercial du comptoir-traiteur chez Bio-Planet : « Nous avons mis la barre très haut. Les clients déposent leur récipient sur un plateau blanc sur une étagère située à l’extérieur du comptoir. Le vendeur emporte le plateau blanc derrière le comptoir et remplit les récipients. Les plateaux blancs – tous les autres plateaux du comptoir sont noirs – et les cuillères à servir, qui sont en contact avec les récipients des clients, restent séparés du reste du matériel. De cette manière il n’y a aucun risque de contamination. »


Test sur les produits en vrac

‘Apporter ses propres récipients’ n’était pas la seule proposition des clients pour améliorer la durabilité des magasins. Bon nombre de clients ont également demandé à ce que Bio-Planet vende davantage de produits en vrac, afin d’éviter les emballages.


Bio-Planet a donc décidé de tester cette suggestion dans son point de vente à Grimbergen, où la chaîne propose entre autres des mueslis, des céréales et des noix en vrac. Les clients peuvent y remplir soit un sachet recyclable, soit leur propre récipient. Ce test est actuellement en cours d’évaluation.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour : choisissez vous-même le prix du lait ‘équitable’

19/02/2018

Selon le modèle français, Carrefour lance le lait « La marque du consommateur », une nouvelle marque dont le prix est fixé par les consommateurs eux-mêmes.  Le lait coûtera 1,05 €, ce qui permet aux agriculteurs d’obtenir une marge plus importante.

La ministre De Block souhaite des codes santé sur les emballages

19/02/2018

La ministre de la Santé Maggie De Block examine s’il est possible d’apposer des étiquettes simples sur les emballages de produits alimentaires pour que les consommateurs puissent vérifier en un seul coup d’œil si un produit est mauvais pour la santé.

Le groupe d’achat européen Agecore met la pression sur Nestlé

16/02/2018

Le groupe d’achat européen Agecore menace de retirer 160 produits Nestlé de sa liste à moins que l’entreprise suisse n’octroie de meilleures conditions.  Les entreprises Colruyt, Coop et Edeka font notamment partie du groupe Agecore. 

Un solide second semestre propulse les ventes de Danone en 2017

16/02/2018

Danone a clôturé son exercice 2017 avec une croissance comparable de 2,5%, surtout grâce à un solide second semestre durant lequel le chiffre d’affaires comparable a progressé de 4,2%.

Aldi Nord et Süd ne fusionnent pas, mais vont collaborer ensemble

16/02/2018

En Allemagne, Aldi Nord et Aldi Süd envisagent la possibilité de collaborer ensemble au niveau des départements achats et marketing.  Les deux entreprises démentent néanmoins l’éventualité d’une fusion future.

Filet Pur : Un éléphant à la caisse

16/02/2018

Comment l’industrie alimentaire espagnole se montre-t-elle sous son meilleur jour, pourquoi la concurrence food atteint-elle des sommets inégalés et à quand la disparition du job de caissière?  Réponse dans le résumé hebdomadaire de RetailDetail Food!

Back to top