Chez Bio-Planet les clients amènent leurs propres récipients à remplir | RetailDetail

Chez Bio-Planet les clients amènent leurs propres récipients à remplir

Chez Bio-Planet les clients amènent leurs propres récipients à remplir

Désormais les clients de tous les points de vente Bio-Planet pourront amener leurs propres récipients et les faire remplir de viande, de fromage ou de plats végétariens au comptoir-traiteur.

A la demande du client

A l’occasion du Earth Day 2014, Bio-Planet, filiale de Colruyt Group, a demandé à ses clients comment l’enseigne pourrait rendre ses magasins encore plus durables. L’option d’amener ses propres récipients au magasin a été très souvent suggérée. Bio-Planet a donc joint l’acte à la parole et a démarré un projet pilote dans son point de vente de Wilrijk (près d’Anvers). Depuis l’automne 2014 les clients peuvent y faire remplir leurs propres pots et boîtes au comptoir-traiteur. Ensuite ils ont pu donner leur avis sur le projet via un formulaire d’évaluation.


Vu les nombreuses réactions positives, Bio-Planet a décidé de déployer le système dans tous ses points de vente à partir de mi-novembre. « Pour l’instant les clients sont encore peu nombreux à apporter leurs propres récipients. Mais nous recevons  beaucoup de réactions positives, même de la part de clients qui ne participent pas encore à l’initiative », explique Dirk Peeters, manager régional chez Bio-Planet. « Pour les clients il est important qu’ils aient le choix : emporter la viande, le fromage ou les plats végétariens chez eux dans leurs propres récipients ou emballés par Bio-Planet. »


Dans le cadre de ce projet, Bio-Planet observe les plus strictes conditions d’hygiène et s’impose même des mesures de précaution supplémentaires, précise Christiaan Beerens, coach commercial du comptoir-traiteur chez Bio-Planet : « Nous avons mis la barre très haut. Les clients déposent leur récipient sur un plateau blanc sur une étagère située à l’extérieur du comptoir. Le vendeur emporte le plateau blanc derrière le comptoir et remplit les récipients. Les plateaux blancs – tous les autres plateaux du comptoir sont noirs – et les cuillères à servir, qui sont en contact avec les récipients des clients, restent séparés du reste du matériel. De cette manière il n’y a aucun risque de contamination. »


Test sur les produits en vrac

‘Apporter ses propres récipients’ n’était pas la seule proposition des clients pour améliorer la durabilité des magasins. Bon nombre de clients ont également demandé à ce que Bio-Planet vende davantage de produits en vrac, afin d’éviter les emballages.


Bio-Planet a donc décidé de tester cette suggestion dans son point de vente à Grimbergen, où la chaîne propose entre autres des mueslis, des céréales et des noix en vrac. Les clients peuvent y remplir soit un sachet recyclable, soit leur propre récipient. Ce test est actuellement en cours d’évaluation.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un tourbillon de mauvaises nouvelles

22/06/2018

Malgré les tentatives de nombreux retailers alimentaires pour camoufler leur actualité morose, Filet Pur est néanmoins parvenu à la débusquer. Voici le résumé hebdomadaire, quelque peu douloureux mais toujours très instructif, de RetailDetail Food!

Panos remplace la carte client par une app

21/06/2018

La chaîne de sandwicheries Panos a digitalisé son programme client : adieu à la carte en plastique, bienvenue à l’app. « A court terme nous espérons via ce canal atteindre et faire la connaissance de 150.000 clients », indique l’enseigne.

Kellogg’s accusé d’emballage trompeur

21/06/2018

Test-Achats a déposé une plainte auprès du SPF Economie contre Kellogg’s. L’organisation de défense des consommateurs estime que l’information sur les emballages des barres de céréales aux fruits rouges Special K est trompeuse.

La cherté de l’alimentation pousse le consommateur au-delà de la frontière

20/06/2018

Tandis que l’exportation de produits alimentaires belges est en plein boom, la consommation sur le marché intérieur est en baisse vu l’augmentation des prix. Une tendance inquiétante, estime l’industrie : le gouvernement doit intervenir.

Les fans de bière aventureux mettent les petits brasseurs au défi

20/06/2018

La consommation mondiale de ‘craft beer’ continue son ascension, mais pour les amateurs de bières spéciales artisanales la fidélité à la marque est une notion toute relative. De quoi mettre les producteurs au défi.

Albert Frère goûte aux fricandelles Vanreusel

20/06/2018

Ergon, un fonds d’investissement qui fait partie du holding GBL, a pris une participation dans Beltaste, l’entreprise derrière le fabricant de fricandelles Vanreusel. Ce dernier recherchait un partenaire financier depuis un certain temps déjà.