Chez Bio-Planet les clients amènent leurs propres récipients à remplir

Chez Bio-Planet les clients amènent leurs propres récipients à remplir

Désormais les clients de tous les points de vente Bio-Planet pourront amener leurs propres récipients et les faire remplir de viande, de fromage ou de plats végétariens au comptoir-traiteur.

A la demande du client

A l’occasion du Earth Day 2014, Bio-Planet, filiale de Colruyt Group, a demandé à ses clients comment l’enseigne pourrait rendre ses magasins encore plus durables. L’option d’amener ses propres récipients au magasin a été très souvent suggérée. Bio-Planet a donc joint l’acte à la parole et a démarré un projet pilote dans son point de vente de Wilrijk (près d’Anvers). Depuis l’automne 2014 les clients peuvent y faire remplir leurs propres pots et boîtes au comptoir-traiteur. Ensuite ils ont pu donner leur avis sur le projet via un formulaire d’évaluation.


Vu les nombreuses réactions positives, Bio-Planet a décidé de déployer le système dans tous ses points de vente à partir de mi-novembre. « Pour l’instant les clients sont encore peu nombreux à apporter leurs propres récipients. Mais nous recevons  beaucoup de réactions positives, même de la part de clients qui ne participent pas encore à l’initiative », explique Dirk Peeters, manager régional chez Bio-Planet. « Pour les clients il est important qu’ils aient le choix : emporter la viande, le fromage ou les plats végétariens chez eux dans leurs propres récipients ou emballés par Bio-Planet. »


Dans le cadre de ce projet, Bio-Planet observe les plus strictes conditions d’hygiène et s’impose même des mesures de précaution supplémentaires, précise Christiaan Beerens, coach commercial du comptoir-traiteur chez Bio-Planet : « Nous avons mis la barre très haut. Les clients déposent leur récipient sur un plateau blanc sur une étagère située à l’extérieur du comptoir. Le vendeur emporte le plateau blanc derrière le comptoir et remplit les récipients. Les plateaux blancs – tous les autres plateaux du comptoir sont noirs – et les cuillères à servir, qui sont en contact avec les récipients des clients, restent séparés du reste du matériel. De cette manière il n’y a aucun risque de contamination. »


Test sur les produits en vrac

‘Apporter ses propres récipients’ n’était pas la seule proposition des clients pour améliorer la durabilité des magasins. Bon nombre de clients ont également demandé à ce que Bio-Planet vende davantage de produits en vrac, afin d’éviter les emballages.


Bio-Planet a donc décidé de tester cette suggestion dans son point de vente à Grimbergen, où la chaîne propose entre autres des mueslis, des céréales et des noix en vrac. Les clients peuvent y remplir soit un sachet recyclable, soit leur propre récipient. Ce test est actuellement en cours d’évaluation.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Images hallucinantes ? Une seule adresse !

15/12/2017

Jef Colruyt est un modèle de sérénité imperturbable et le jambon pata negra est le bitcoin de la charcuterie. Deux conclusions instructives parmi d’autres, à découvrir dans votre rubrique FMCG hebdomadaire, assaisonnée par RetailDetail Food !

RetailDetail Food #26 staat online

15/12/2017

Les représentants commerciaux sont-ils encore les bienvenus chez les retailers ? Le point sur cette question, avec des réponses très divergentes,  dans ce 26ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé pour les exploitants de supermarchés.

Analyse : Comment Colruyt Group s’arme-t-il  contre une éventuelle guerre des prix ?

14/12/2017

Malgré des marges en baisse, Colruyt ne renoncera pas à sa garantie du meilleur prix : afin de financer une éventuelle guerre des prix le retailer mise sur l’automatisation, le gain de productivité et des magasins de format un peu plus réduit.

Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Back to top