Chiquita rejette une offre de rachat brésilienne

Chiquita rejette une offre de rachat brésilienne

Le producteur de bananes Chiquita a rejeté une offre de rachat de 611 millions de dollars. Le groupe souhaite poursuivre son projet initial visant une fusion avec son concurrent irlandais Fyffes, pour créer ainsi le numéro un mondial de la banane.

Priorité à la fusion avec Fyffes

L’offre de rachat ‘hostile’ formulée par deux groupes brésiliens, le producteur de jus de fruits Cutrale Group et la société d’investissement Sagra Group, proposait 13 dollars par action, ce qui valorise Chiquita à 455 millions d’euros. Le bananier américain a néanmoins décliné l’offre, « la jugeant insuffisante et estimant qu’elle n’était pas dans le meilleur intérêt des actionnaires de Chiquita. »

 

Autre obstacle de taille : les Brésiliens demande à ce que Chiquita renonce au projet de fusion, annoncé en mars, avec le groupe irlandais Fyffes.  Or grâce à ce rapprochement, les deux groupes formeraient ensemble la plus grande entreprise de bananes au monde, d’une valeur conjointe d’un milliard de dollars. La fusion devrait également permettre à Chiquita de réduire ses impôts, en installant son quartier général à Dublin, l’Irlande bénéficiant d’un régime fiscal avantageux pour les entreprises.

 

Dans un courrier adressé à Cutrale Group, le management de Chiquita dit vouloir donner priorité absolue à la fusion et ne pas vouloir entamer de négociations « pour l’instant ». Les Brésiliens ont néanmoins appelé les actionnaires de Chiquita à faire pression sur les dirigeants pour les convaincre de se mettre autour de la table.

 

Tags: