Choix alimentaires plus sains grâce à un Nutri-Score européen

Choix alimentaires plus sains grâce à un Nutri-Score européen
Foto: Delhaize

De grands noms tels qu’Ahold DelhaizeCarrefourDanone et Nestlé ont rejoint une large coalition souhaitant rendre le Nutri-Score obligatoire en Europe. Ils considèrent ce code de couleur, simple d’utilisation, comme un outil efficace dans la lutte contre l’obésité.

 

Des résultats tangibles

Jusqu’à présent, l’utilisation du Nutri-Score est libre de toute obligation : les marques choisissent elles-mêmes d’apposer ou non le label sur leurs emballages. Un groupe formé par quarante fabricants internationaux de produits alimentaires, de détaillants en alimentation, d’organisations de consommateurs et d’institutions scientifiques juge pourtant cela insuffisant. Avec le hashtag #Nutri-ScoreNow et une lettre conjointe ils souhaitent lancent un appel à la commissaire européenne en charge de la santé publique et de la sécurité alimentaire, Stella Kyriakides. Ils estiment que cette dernière doit rendre le Nutri-Score obligatoire dans toute l’Europe pour aider les consommateurs à faire des choix alimentaires plus sains et plus réfléchis.

 

« Dans le cadre d’une large étude menée par des gouvernements de divers pays [...] le Nutri-Score a été identifié comme [...] le label le mieux compris par les consommateurs », déclare Ivo Mechels, PDG de Test-Achats. « Ce logo est donc le plus efficace pour aider le consommateur à comparer la valeur nutritionnelle de différents produits. Les résultats sont tangibles : lorsque le Nutri-Score est apposé sur les produits, la qualité nutritionnelle du caddie du consommateur s’améliore. Pour que le Nutri-Score puisse montrer toute son efficacité, il faut qu’il soit apposé sur tous les produits [...]. La décision de rendre le système obligatoire ne peut être prise qu’au niveau européen [...]. Nous espérons que la Commission européenne se montrera sensible à cet appel [...] et proposera le Nutri-Score comme système uniforme d’étiquetage nutritionnel au niveau européen. »

 

Des options plus saines

L’un des pionniers du système est Nestlé : la multinationale considère le label comme une étant incitation pour tous les producteurs alimentaires à développer des produits plus sains. La Belgique est, avec l’Allemagne, la France, l’Autriche et la Suisse, l’un des premiers pays d’Europe où les produits Nestlé portant le Nutri-Score apparaissent dans les rayons. « Notre ambition est de proposer l’une des options les plus saines dans chaque catégorie de produits où nous sommes présents », déclare Michel Mersch, PDG de Nestlé Belgilux.

 

D’ici la fin de l’année, toutes les céréales Nestlé pour enfants commercialisées en Belgique devraient obtenir la un score A ou B, contre 53 % actuellement et seront, de plus, composées à 80 % d’ingrédients bio. Pour l’ensemble de la gamme de céréales, l’objectif à atteindre est 45 %. La majorité des produits de la marque végétarienne Garden Gourmet sont déjà dotés d’un score A ou B. La marque Herta lance également du jambon récompensé par un Nutri-Score B. D’ici la fin de 2022, près de 400 produits issus de toutes les catégories de produits de Nestlé porteront le label.

 

À l’origine, le Nutri-Score a été développé à la demande du ministère des Solidarités et de la Santé en France et est utilisé en Belgique depuis 2018. Entre-temps, l’Allemagne, le Luxembourg, les Pays-Bas, l’Espagne, la Suisse et d’autres pays soutiennent également ce label nutritionnel, qui combine cinq couleurs (du vert au rouge) et cinq lettres (de A à E) pour indiquer les aliments à privilégier et ceux qu’il vaut mieux limiter.