Chute de l’exportation des vins et spiritueux français vers la Chine

Chute de l’exportation des vins et spiritueux français vers la Chine

L’année dernière les ventes de vins et spiritueux français à l’étranger ont diminué de 2,8%, tant en valeur qu’en volume. L’exportation vers la Belgique est restée stable, alors qu’en Chine elle plonge de 17%.

L’exportation régresse à 10,8 milliards d’euros

Selon les chiffres de la Fédération des Exportateurs de Vins et Spiritueux français (FEVS), la France en 2014 a exporté pour 10,8 milliards d’euros de vins et spiritueux, soit une baisse de 3% par rapport à 2013.


Pourtant Christophe Navarre, président de la FEVS reste positif : « C’est la troisième meilleure performance historique des vins et spiritueux et la quatrième année d’affilée au-dessus de la barre des 10 milliards d’euros. »


Stabilité en Belgique, la Chine dans le rouge

Aux Etats-Unis, principal marché d’exportation, les alcools français ont bénéficié d’une croissance de 4% en 2014. En Europe l’exportation vers l’Allemagne et la Suède affiche de très bons résultats, alors que l’Espagne et l’Italie renouent avec la croissance. En revanche l’exportation vers l’Europe de l’Est a souffert de la crise en Ukraine et de la chute du rouble.


La Belgique, sixième marché d’exportation pour les vins et spiritueux français,  affiche un statu quo : l’année dernière la France a exporté pour 596 millions d’euros vers notre pays.


L’exportation vers la Chine a été lourdement affectée par le combat que mènent les autorités contre l’ostentation et la corruption, ce qui a freiné la pratique des cadeaux, notamment d’alcools de qualité. Ainsi l’exportation vers la Chine a plongé de 17,4% à 681 millions d’euros, et ce après  une chute de 18% en 2013.

 

Tags: