Coca-Cola remplace le plastique par du carton sur son site à Gand

Coca-Cola remplace le plastique par du carton sur son site à Gand

L’usine Coca-Cola de Gand dispose d’une nouvelle ligne d’emballage permettant de remplacer le film plastique entourant les canettes par du carton. Les nouvelles installations sont destinées à aider Coca-Cola à atteindre ses objectifs accrus en matière de développement durable en Europe occidentale.

Plan d’action en matière de développement durable

Coca-Cola a investi 27,9 millions d’euros dans une nouvelle ligne de production de canettes et deux installations pour emballage sur son site de production et de distribution à Gand. Cela permet de remplacer le film plastique autour des canettes par du carton. Pour l’instant, les nouveaux multi-packs en carton seront utilisés pour emballer 29 variantes de produits sur les 64 qui sortent de la ligne de production à Gand. 80 tonnes de plastique seront ainsi économisées par an en Belgique, soit environ la moitié de la consommation actuelle.

 

L’objectif principal de l’entreprise de boissons est d’éliminer tous les plastiques inutiles ou difficiles à recycler du processus de production en allégeant les emballages et en supprimant les emballages secondaires en plastique. En outre, l’entreprise a l’intention de n’utiliser à terme que des bouteilles en plastique 100 % recyclé (l’objectif initial était de 50 % d’ici 2025). Les marques Chaudfontaine et Honest se tournent déjà vers les bouteilles en plastique 100 % recyclées. Enfin, le géant des boissons est également partisan d’un système de consigne bien conçu, qui permettrait de réaliser son ambition de récupérer tous les emballages de boissons.

 

Déchets marins

En plus de ces objectifs en matière de développement durable, Coca-Cola a également présenté un prototype de bouteille contenant 25 % de plastique recyclé provenant de la mer Méditerranée. La bouteille, créée grâce à une technologie de recyclage améliorée, est le résultat d’une collaboration entre Ioniqa Technologies, Indorama Ventures, Mares Circulares et Coca-Cola. Il s’agit de la première bouteille fabriquée à partir de plastique récupéré en mer, recyclé avec succès et adapté à l’emballage d’aliments et de boissons.

 

« Cette bouteille est la preuve de ce qu’il est possible de réaliser en coopérant et en investissant dans de nouvelles technologies révolutionnaires. C’est en réunissant des partenaires sur l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, de la collaboration avec une organisation à but non lucratif qui nettoie les plages en Espagne et au Portugal à un investissement dans Ioniqa Technologies aux Pays-Bas, que nous avons réussi pour la première fois à transformer du plastique marin endommagé en matériel adapté à l’emballage des aliments et des boissons », explique Bruno van Gompel, directeur logistique.