Coca-Cola supprime plus de 4000 emplois

Coca-Cola supprime plus de 4000 emplois
Photo : Katherine Welles / Shutterstock.com

Coca-Cola se réorganise et supprime 4000 emplois aux États-Unis et au Canada. Une opération similaire sera menée dans de nombreux autres pays.

 

De 17 à 9 divisions

Le fabricant de sodas annonce des mesures de réorganisation stratégiques : l'entreprise modifie sa structure organisationnelle et crée neuf unités opérationnelles, qui remplaceront les dix-sept divisions actuelles. Les divisions seront toujours divisées en quatre segments géographiques, en conservant les divisions « projets internationaux » et « investissements embouteillage ». Pour soutenir le processus global, Coca-Cola met également en place une « organisation de services de plate-forme » commune, qui s'occupera notamment de la gestion des données, de l’analyse du comportement du consommateur, du commerce électronique et des réseaux sociaux/numériques.

 

La gestion sera également subdivisée en nouvelles catégories, par catégorie de produits. Le producteur distingue cinq catégories sur lesquelles la société entend se concentrer à l’échelle mondiale : le produit phare Coca-Cola, « boissons pétillantes aromatisées » (sodas), « hydratation, sports, café et thé », « alimentation, jus, lait et boissons végétales » et « catégories émergentes ».

 

4000 emplois dans une première phase

 « Nous entamons un voyage de plusieurs années pour transformer notre organisation », déclare le PDG, James Quincey, à propos des changements : « Les unités opérationnelles seront étroitement interconnectées, avec une structure plus cohérente, et se concentreront sur l'élimination de la duplication des ressources et la mise à l'échelle plus rapide des nouveaux produits. »

 

Cependant, la réduction des effectifs entraine la suppression de nombreux emplois : l’entreprise société Coca-Cola lance un programme de départ volontaire aux États-Unis et au Canada, proposé à 4.000 employés. De cette façon, le géant des boissons espère réduire le nombre de licenciements secs.

 

Il ne s'agit là que d’une première phase : des mesures similaires seront prises dans de nombreux autres pays, a annoncé la société. De plus, d'autres licenciements seront inévitables. Coca-Cola travaille actuellement sur l’élaboration de « cette prochaine phase ».