Colmar donne un coup de jeune à tous ses restaurants

Colmar donne un coup de jeune à tous ses restaurants

La chaîne de restauration Colmar va rénover ses neuf restaurants belges dans le courant de l’année 2013 : un look plus contemporain et plus transparent pour attirer un clientèle plus jeune, un nouveau logo et une approche marketing différente.

Un public-cible plus jeune

Le but est de rendre les restaurants plus accueillants, avec un aménagement plus coloré et plus agréable. L’internet sans fil et le coin enfants sont maintenus pour attirer un public plus jeune.


Le marketing lui aussi sera adapté en fonction du rajeunissement de la chaîne. ‘Profiter d’un moment convivial entre amis’, c’est le message que Colmar veut transmettre.


D’abord Anvers, ensuite Bruxelles

Les transformations débuteront à la mi-janvier, en commençant par l’ établissement d’Aartselaar (près d’Anvers), le long de l’A12. Les travaux dureront une dizaine de jours. Le premier restaurant rénové rouvrira donc ses portes début février. Ensuite ce sera le tour de Merksem, Grand-Bigard et Drogenbos. Les restaurants de Saint-Denis-Westrem, Oostakker et Courtrai sont les derniers sur la liste.


Pour les établissements à Anvers et Woluwe les transformations devront se dérouler conformément aux directives des autorités. De plus le restaurant de Woluwe se situant dans un immeuble protégé, la rénovation se limitera en grande partie à l’intérieur du bâtiment.


Le restaurant de Grand-Bigard sera non seulement rénové, mais également agrandi. Les travaux y prendront donc plus de temps. A Saint-Denis-Westrem l’établissement actuel sera remplacé par un restaurant entièrement neuf.


La formule Colmar reste inchangée

Colmar ne change rien à sa formule de restauration : un prix ‘all in’ pour le buffet d’entrées et de desserts, le plat principal servi à table et toutes les boissons. L’enseigne continuera également  à proposer ses menus  et ses suggestions saisonnières.

 

Tout a commencé il y a plus de 50 ans. L’entreprise de la famille Dossche, qui à l’époque était active principalement dans l’industrie d’aliments pour bétail, souhaitait diversifier ses investissements et a créé les restaurants Colmar.


La branche italienne et française

En 1993 Colmar lance le concept Sbarro, axé sur les  pâtes fraîches italiennes, au Wijnegem Shopping Center, au Waasland Shopping Center et à la gare du Midi Bruxelles. D’autres nouveaux concepts ont suivi notamment Café Muffin, Smoothebar et Wok-a-Way.


En 2011 Colmar a réalisé un chiffre d’affaires de 26 millions d’euros et un bénéfice net de 10,1 millions d’euros. Outre les neuf restaurants belges, Colmar détient 16 établissements en France sous l’enseigne Crocodile. D’ici fin décembre trois nouveaux restaurants s’y ajouteront.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Forte croissance pour le torréfacteur Miko

20/09/2017

Durant le 1er semestre de 2017 le fabricant de café et d’emballages plastiques Miko a progressé de plus de 12%. Ainsi le groupe de Turnhout est sur la bonne voie en vue d’atteindre pour la première fois un CA annuel de plus de 200 millions d’euros.

Spadel investit 12,8 millions d’euros à Spa Monopole

20/09/2017

Le groupe Spadel va investir 12,8 millions d’euros sur son site d’embouteillage Spa Monopole. L’usine sera dotée d’une nouvelle ligne de production afin de faire face à la croissance des eaux aromatisées. L’extension sera achevée en février 2018.

Alpro bannit les graines de soja américaines

19/09/2017

Le fabricant de boissons à base de soja Alpro n’achète plus ses graines de soja aux Etats-Unis, mais uniquement en Europe et au Canada, afin d’avoir la garantie qu’il ne s’agit pas de soja génétiquement modifié.

Quel est l'impact de la nouvelle pyramide alimentaire sur l’industrie ?

19/09/2017

Le ‘Vlaams Instituut Gezond Leven’ a présenté une nouvelle pyramide alimentaire, qui correspond mieux aux idées actuelles en matière de nourriture saine. Toutefois l’industrie alimentaire craint des conséquences négatives.

Chute de l’action Heineken après le désengagement partiel des Mexicains

19/09/2017

Le mexicain Fomento Economico Mexicano (Femsa), qui détenait 15% des actions de Heineken, a vendu pour 2,5 milliards d’actions du groupe brassicole néerlandais. D’emblée le cours de l’action a chuté à la bourse.

Le supermarché indépendant n’entend pas rater le train de l’e-commerce

18/09/2017

Dans les conversations à propos du futur de la distribution alimentaire, le mot d’e-commerce conserve quelque chose de magique. Les exploitants indépendants ont-ils franchi le pas ? Si non, qu’attendent-ils ? 

Back to top