Colruyt (à nouveau) vainqueur de la comparaison des prix de Test-Achats

Colruyt (à nouveau) vainqueur de la comparaison des prix de Test-Achats

Cette année Colruyt figure à nouveau en tête du classement des supermarchés les moins chers, selon l'enquête réalisée par Test-Achats. Tant les produits de marque que les marques propres sont meilleur marché chez le discounter de Hal. Delhaize lui aussi affiche d’excellents scores dans les deux catégories. Okay (marques propres) et Makro (produits de marque) complètent le podium.

Colruyt vainqueur toutes catégories …

Pour les produits de marque Colruyt s’est avéré le plus avantageux, talonné par  Makro (2% plus cher), qui devance Delhaize (7% plus cher), Carrefour Hyper et Okay (tous deux 8% plus chers). Les chaînes de supermarchés les plus coûteuses pour les produits de marque sont Match (29% plus cher) et Smatch (32% plus cher).


Dans la catégorie des ‘produits premier prix’ (comme par exemple 365 de Delhaize ou Everyday de Colruyt), Colruyt est une fois de plus premier au classement, devant son petit frère Okay (1% plus cher) et Delhaize (2% plus cher). Dans cette catégorie Match et Smatch sont à nouveau les plus chers.


… sauf pour les marques de distributeurs

Pour les marques de distributeurs se sont Aldi et Lidl qui raflent le trophée, suivis de loin par Leader Price en troisième position, plus cher de 32%. Aldi et Lidl sont des nouveaux-venus dans cette catégorie : selon Test-Achats leurs produits premier prix s’apparentent davantage au niveau de la qualité aux marques de distributeurs.


Dans la dernière catégorie – celle des produits bioColruyt est à nouveau le moins cher, suivi de sa filiale Bio Planet et Albert Heijn. Au bas du classement on retrouve Cora et – une fois de plus – Match, respectivement 30% et 28% plus chers que Colruyt.


Red Market disqualifié

Test-Achats a basé ses conclusions sur une étude menée auprès de 730 supermarchés, répartis sur toute la Belgique. C’est la première fois que l’organisation des consommateurs a dû éliminer une chaîne de son enquête, en l’occurrence Red Market, l’enseigne discount du groupe Delhaize. En effet lors d’un deuxième contrôle, il s’est avéré que de nombreux prix avaient été augmentés après le premier passage des enquêteurs.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur:  De sympathiques brigands

24/11/2017

Les prix grimpent, la pérennité du supermarché est menacée et les fabricants de marques continuent de payer la note. Eh oui, quels coquins ces ‘food retailers’. Pour vous en convaincre, voici votre rubrique hebdomadaire concoctée par RetailDetail Food !

Nouveau CEO pour Nestlé Belgilux

23/11/2017

Nestlé a annoncé avoir désigné Michel Mersch comme nouveau CEO de Nestlé Belgilux. Il succède à Alexander von Maillot, qui occupera une nouvelle fonction au siège principal en Suisse.

Rémy Cointreau : forte croissance grâce à la demande accrue de cognac de luxe en Asie

23/11/2017

Au premier semestre de son exercice décalé, le groupe français de spiritueux Rémy Cointreau a enregistré d’excellents résultats. Son cognac de luxe s’est particulièrement bien vendu, surtout en Chine, au Japon et à Singapour.

Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize investit dans la start-up YouMeal

23/11/2017

YouMeal, une start-up qui aide les exploitations de restaurants à informer leurs clients de la composition de leurs plats, a levé 800.000 euros. L’un des investisseurs est Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize et actuellement président du COIB.

Hausse des ventes en ligne dans le secteur FMCG

22/11/2017

Les courses online sont en hausse de 30%, alors que le marché dans son ensemble n’a progressé que de 1,3%. Actuellement l’e-commerce représente 4,6% dans le segment FMCG. D’ici 2025 ce pourcentage devrait atteindre 10%, soit 145 milliards d’euros.

Nestlé envisage la reprise de Hain Celestial

22/11/2017

Nestlé serait intéressé par la reprise de Hain Celestial, une entreprise alimentaire américaine spécialisée dans la production d’aliments naturels et végétariens. La valeur de l’entreprise est estimée à 3,5 milliards d’euros.

Back to top