Colruyt augmente son chiffre d’affaires et sa part de marché

Colruyt augmente son chiffre d’affaires et sa part de marché

Durant la 1ère moitié de son exercice 2015-2016, Colruyt Group a vu progresser son CA de 2,9% à 4,547 milliards d’euros. La part de marché de Colruyt, Okay et Spar continue d’augmenter dans notre pays et s’élève à 31,6% (contre 31,1% l’an dernier).

La stratégie du meilleur prix porte ses fruits

La marge bénéficiaire brut de Colruyt Group durant le premier semestre a atteint 25,0% (contre 24,6% l’an dernier) et le résultat d’exploitation (EBIT) est passé de 5,5% à 5,7% du chiffre d’affaires (soit 259 millions d’euros, un résultat légèrement supérieur aux attentes de la plupart des analystes). Le bénéfice net a augmenté d’un modeste 1% à 182,5 millions d’euros, ce qui s’explique en partie par la hausse du taux effectif d’imposition.


En Belgique et au Luxembourg les magasins Colruyt affichent une hausse du chiffre d’affaires de 2,8%. La communication plus intensive concernant la stratégie du meilleur prix de l’enseigne a porté ses fruits. Malgré la rude concurrence et le climat économique toujours difficile, les prix de vente ont pu légèrement augmenter, grâce à une moindre pression promotionnelle, précise le groupe dans un communiqué de presse.


Okay, Bio-Planet et CRU réunis ont vu progresser leur chiffre d’affaires de 15%, grâce à l’ouverture de nouveaux magasins et l’arrivée de nouveaux clients. La croissance du chiffre d’affaires du commerce de gros de 2,8% est attribuable principalement à la division Retail Partners Colruyt Group (Spar, Mini Market et Alvo).


La compétition au niveaux des prix se poursuit

Colruyt Group continue également d’investir dans l’e-commerce : les activités online du groupe connaissent une croissance constante et le service de courses en ligne Collect&Go multiplie le nombre de points de retrait.


Pourtant Colruyt se montre très prudent face à l’avenir. Le groupe ne s’attend pas à un rétablissement significatif du climat économique, ni de la confiance de consommateur en Belgique et en France. La forte compétition au niveau des prix sur le marché se poursuivra. Le groupe espère pouvoir au moins égaler le résultat net de l’exercice précédent.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

L’enseigne britannique Iceland bannit le plastique

17/01/2018

L’enseigne de surgelés britannique Iceland est la première chaîne à supprimer tous les emballages plastiques de ses produits sous marques propres. D’ici 2023 tous seront emballés dans des matières plus durables, comme le carton ou le papier.

AB InBev cède deux marques de bière allemandes

17/01/2018

Le groupe brassicole AB InBev cède deux marques de bière allemandes – Diebels et Hasseröder –, ainsi que leurs brasseries au fonds d’investissement CKCF. Ce dernier souhaite investir dans le deux bières afin de leur donner un nouveau souffle.

Back to top