Colruyt déçoit par une faible croissance de son chiffre d’affaires | RetailDetail

Colruyt déçoit par une faible croissance de son chiffre d’affaires

Colruyt déçoit par une faible croissance de son chiffre d’affaires

Durant les neuf premiers mois de son année comptable 2011-2012 Colruyt a réalisé une croissance de son chiffre d’affaires consolidé de 7,4% à 5,899 milliards d’euros, contre 5,495 milliards d’euros pour la même période l’année précédente. Colruyt n’a pas communiqué les chiffres détaillés du troisième trimestre (qui comprennent les ventes de fin d’années).

Croissance du chiffre d’affaires de 6,7% au troisième trimestre

Pour le premier semestre Colruyt avait déjà annoncé une baisse de son bénéfice de presque 8%. La simple comparaison de ces résultats semestriels avec le nouveau communiqué permet d’établir  le chiffre d’affaires du troisième trimestre à 2,07 milliards d’euros. Les ventes dans les magasins Colruyt  s’élèvent à 1,6 milliards d’euros, le commerce de gros (Spar) et les activités  food-service (France)  représentent 321,8 millions d’euros ;  le reste s’inscrit  dans les ‘autres’ activités, notamment les stations-services DATS24. Comparé au même trimestre un an plus tôt, Colruyt progresse de 6,7%, selon les calculs du journal De Tijd. Ainsi Colruyt se situe tout juste en-dessous des attentes des analystes qui avaient prévu 7%.


Le communiqué du Groupe Colruyt ne fait aucune mention des résultats détaillés du troisième trimestre, ni ne dévoile ses perspectives pour le reste de l’année. Au mois décembre le groupe avait néanmoins  laisser entendre qu’il tablait sur une croissance  zéro pour  cette année comptable, mais pour l’instant  la croissance réalisée au troisième trimestre ne suffit pas à compenser la chute du bénéfice du premier semestre. Les perspectives s’annoncent donc plutôt décevantes pour le discounter de Hal … à moins que les cloches de Pâques lui réserve encore une bonne surprise, car Pâques tombant tôt cette année, Colruyt propose depuis le mois dernier déjà des œufs de Pâques dans ses rayons. Le verdict tombera le 26 juin, lorsque le groupe annoncera ses résultats annuels pour l’année comptable 2011-2012.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt retire des produits Nestlé des rayons

21/02/2018

Colruyt a retiré au moins 18 produits de Nestlé de ses rayons. Les deux parties ne sont pas parvenues à un accord sur les prix, par conséquent le retailer suspend temporairement la vente de ces produits dans ses magasins.

Les supermarchés opposés à la proposition européenne en faveur des agriculteurs

20/02/2018

Les supermarchés s’opposent à la proposition de la Commission européenne visant à accorder des prix plus élevés aux agriculteurs lors des négociations. Selon certains distributeurs des Pays-Bas, d’Allemagne et d’Autriche, cela entraînera des hausses de prix pour le consommateur.

La chaîne de restaurants belge Umamido s’en va conquérir les pays voisins

20/02/2018

La chaîne de restaurants belge Umamido, spécialisée dans les plats à base de nouilles, envisage une expansion internationale l’an prochain et l’ouverture de nouveaux établissements en Belgique. Umamido  sert des rāmen, une soupe à base nouilles d’inspiration japonaise.

La Jupiler disparaît des rayons durant quelques mois

20/02/2018

AB InBev lance un coup de pub étonnant : sa marque phare Jupiler disparaîtra des rayons durant quelques mois. Afin de ‘soutenir’ les Diables Rouges lors de la Coupe du Monde (ou pour en tirer profit) la marque s’appellera temporairement ‘Belgium’.

Colruyt participe au service de courses de PostNL

20/02/2018

Aux Pays-Bas le nouveau service Stockon, en collaboration avec PostNL, livrera désormais les courses à domicile toutes les deux semaines. A noter que les marques maison portent le label Boni, la marque propre de la chaîne de supermarchés belge Colruyt.

Carrefour : choisissez vous-même le prix du lait ‘équitable’

19/02/2018

A l’exemple de la France, Carrefour lance le lait « La marque du consommateur », une nouvelle marque dont le prix est fixé par les consommateurs eux-mêmes. Le lait coûtera 1,05 €, afin que les agriculteurs obtiennent une marge plus importante.

Back to top