Colruyt doit s’accommoder d’une baisse du bénéfice

Colruyt doit s’accommoder d’une baisse du bénéfice

Au cours de son exercice 2013-2014 le Groupe Colruyt a réalisé un bénéfice net de 349,8 millions d’euros, en baisse de 1,1% par rapport à l’année auparavant. Pourtant le chiffre d’affaires a progressé de 4,1% à 8,652 milliards d’euros.

Les investissements en prix font baisser les marges

Suite à la concurrence accrue et la focalisation du consommateur sur les prix, l'an dernier Colruyt a vu ses marges opérationnelles diminuer de 6,2% à 5,3%. « Les investissements en prix étaient plus élevés que l’année dernière en raison de l’agressivité promotionnelle. D’autre part à partir de l’été 2013 il a été plus compliqué de répercuter l’intégralité de l’inflation des prix d’achat sur les prix de vente » explique le groupe.


De plus le distributeur de Hal ne s’attend  pas à une amélioration dans l’immédiat : « Nous prévoyons que l’économie et la confiance des consommateurs ne se rétabliront pas à court terme et que la vive concurrence et la pression sur les prix se poursuivront. », indique l’entreprise. « L’exécution cohérente de notre stratégie des meilleurs prix a nécessité d’importants investissements en prix et se poursuivra invariablement dans le futur. »


Pourtant Colruyt continue de réaliser de bonnes performances, car selon Chris Opdebeeck de Marketing Map, malgré ce recul Colruyt fait mieux que bon nombre de ses concurrents. Ainsi pour l’exercice précédent Ahold affiche une marge de 4,2%, Carrefour de 2,8% et Delhaize de 2,3%.


La formule Colruyt perd des parts de marché

A noter que durant la deuxième moitié de son exercice – clôturé fin mars – la part de marché des magasins Colruyt en Belgique et au Luxembourg a régressé de 0,3% pour s’établir à 25,9% ; ce qui a neutralisé la hausse du premier semestre (+0,3%).


Le chiffre d’affaires dans les magasins belges Colruyt a néanmoins progressé de 2,4% à 5,36 milliards d’euros. Une croissance attribuable en partie à l’extension du parc de magasins.


Forte croissance dans les plus petites enseignes

Dans ses formules Okay et Bio-Planet, le Groupe Colruyt enregistre de fortes performances. Le chiffre d’affaires y a augmenté de 11,9% à 594 millions d’euros. Une hausse qui s’explique par l’ouverture de nouveaux magasins et l’afflux de nombreux nouveaux clients. Quant aux formules non-food du groupe, DreamLand et Dreambaby, le chiffre d’affaires y a progressé de 1,6% à 245 millions d’euros.


La branche française de Colruyt, elle aussi, a connu une forte croissance : le chiffre d’affaires y est en hausse de 13,1% à 256 millions d’euros ; et ce malgré un contexte difficile avec une inflation des prix négative de 0,2%. La stratégie des prix les plus bas continue d’attirer de nombreux clients.


Le chiffre d’affaires des stations-service Dats24 en Belgique et en France a augmenté de 2,4% à 707 millions d’euros. Suite à la baisse des prix du pétrole et à la forte concurrence des prix, la croissance totale du chiffre d’affaires a été inférieure à la hausse des volumes de 7,3%. Au cours de l’exercice 2013/2014 le Groupe Colruyt a ouvert 13 nouvelles stations-service. Aujourd’hui le groupe dispose de 99 stations en Belgique et 40 en France.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

L’Inde, terre promise pour les pommes et les poires belges

14/11/2017

Les fruiticulteurs belges s’en vont conquérir l’Inde : pour l’instant ce pays est déjà le principal marché d’exportation hors Europe pour les pommes belges et les poires belges y sont également fortement promues. 

Back to top