Colruyt et Okay bannissent les espèces de poisson menacées de leur assortiment | RetailDetail

Colruyt et Okay bannissent les espèces de poisson menacées de leur assortiment

Colruyt et Okay bannissent les espèces de poisson menacées de leur assortiment

Colruyt et Okay annoncent avec fierté que désormais ils ne vendront plus d’espèces de poisson menacées. C’est pourquoi certains poissons ont été retirés de l’assortiment. Ainsi Colruyt suit l’exemple de Delhaize, qui depuis 2009 collabore avec le WWF pour lutter contre le problème de surpêche.

Une étude indépendante

En septembre 2012 le Groupe Colruyt s’est engagé à supprimer toutes les espèces de poisson menacées de son offre. Depuis l’assortiment a été évalué par l’Institut de Recherche sur la Pêche et l’Agriculture sur base de 4 critères de durabilité : les populations de poissons, l’impact écologique, la politique de pêche et le bien-être animal.


Pour obtenir de meilleurs scores dans le cadre de cette étude, Colruyt, en association avec ses fournisseurs, a tenté de trouver des alternatives, notamment des nouvelles de zones de pêche ou encore des méthodes de pêche durables. N’ayant pas trouvé d’alternatives entre autres pour le barbeau, le loup de mer ou encore le merlu du Cap, Colruyt a décidé de les rayer de son assortiment, indique Tony De Bock responsable de la promotion des produits chez Colruyt.


Pour garantir qu’aucune espèce de poisson menacée n’aboutisse dans les rayons des supermarchés, les deux chaînes feront évaluer chaque année leur assortiment de poisson sauvage. Si la situation change, des alternatives seront recherchées.


Les poissons d’élevage font eux aussi l’objet d’initiatives positives : ainsi à partir du mois de décembre le pangasius affichera le label ASC (Aquaculture Stewardship Council), garantissant un élevage dans le respect de la nature et dans des conditions de travail correctes.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


HelloFresh augmente ses investissements au détriment du bénéfice

14/08/2018

Malgré la promesse d'un bénéfice pour la fin de l'année, le livreur de box repas HelloFresh opte finalement pour de nouveaux investissements. Après un solide 2ème trimestre, l'entreprise mise sur la croissance aux Etats-Unis.

Le shopping sans caisse également disponible chez OKay

13/08/2018

Après les magasins Spar de Colruyt Group, l'enseigne OKay (Compact) adopte à son tour le shopping sans caisse. Avec l'app ‘Scan. Pay. Go.’ les clients n'ont plus besoin de faire la file à la caisse.

AB InBev veut enivrer l'Afrique

09/08/2018

Pour AB InBev l'Afrique est le marché de l'avenir. Le brasseur nourrit de hautes ambitions sur le continent : la prospérité et la population, qui de plus en plus appricie la bière, y augmentent rapidement.

Lidl met des voitures à disposition des shoppers

08/08/2018

"Votre propre voiture pour faire vos courses", voilà comment Lidl présente son nouveau service d'autopartage sur les parkings de ses supermarchés. Pour ce projet le discounter collabore avec Mazda Carsharing.

Ahold Delhaize : CA en baisse, bénéfice en hausse

08/08/2018

Alors qu'aux USA le CA d'Ahold Delhaize est sous pression, Delhaize Belgique confirme la tendance positive déjà perceptible au 1er trimestre, grâce aux 'légumes magiques'. Sur le plan online le groupe est sur la bonne voie.

Chez Walmart des robots préparent les commandes

07/08/2018

Le géant américain de la grande distribution Walmart teste des robots capables de préparer les commandes en ligne : ils collectent les produits secs, réfrigérés et surgelés dans l'entrepôt, tandis que le personnel se charge de choisir les produits frais.