Colruyt et Okay bannissent les espèces de poisson menacées de leur assortiment | RetailDetail

Colruyt et Okay bannissent les espèces de poisson menacées de leur assortiment

Colruyt et Okay bannissent les espèces de poisson menacées de leur assortiment

Colruyt et Okay annoncent avec fierté que désormais ils ne vendront plus d’espèces de poisson menacées. C’est pourquoi certains poissons ont été retirés de l’assortiment. Ainsi Colruyt suit l’exemple de Delhaize, qui depuis 2009 collabore avec le WWF pour lutter contre le problème de surpêche.

Une étude indépendante

En septembre 2012 le Groupe Colruyt s’est engagé à supprimer toutes les espèces de poisson menacées de son offre. Depuis l’assortiment a été évalué par l’Institut de Recherche sur la Pêche et l’Agriculture sur base de 4 critères de durabilité : les populations de poissons, l’impact écologique, la politique de pêche et le bien-être animal.


Pour obtenir de meilleurs scores dans le cadre de cette étude, Colruyt, en association avec ses fournisseurs, a tenté de trouver des alternatives, notamment des nouvelles de zones de pêche ou encore des méthodes de pêche durables. N’ayant pas trouvé d’alternatives entre autres pour le barbeau, le loup de mer ou encore le merlu du Cap, Colruyt a décidé de les rayer de son assortiment, indique Tony De Bock responsable de la promotion des produits chez Colruyt.


Pour garantir qu’aucune espèce de poisson menacée n’aboutisse dans les rayons des supermarchés, les deux chaînes feront évaluer chaque année leur assortiment de poisson sauvage. Si la situation change, des alternatives seront recherchées.


Les poissons d’élevage font eux aussi l’objet d’initiatives positives : ainsi à partir du mois de décembre le pangasius affichera le label ASC (Aquaculture Stewardship Council), garantissant un élevage dans le respect de la nature et dans des conditions de travail correctes.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Le supermarché en ligne Wink.be jette l’éponge

18/06/2018

Le groupe Louis Delhaize met un terme à son webshop Wink.be. Depuis sa création en 2013, le spécialiste des courses en ligne n’a jamais eu la moindre perspective de rentabilité.

Un protocole d’accord concernant le plan de transformation chez Carrefour

15/06/2018

La direction de Carrefour Belgique a conclu un protocole d’accord avec les syndicats concernant le plan de transformation de la chaîne de supermarchés. Quelque 250 emplois seront sauvés.

Filet Pur : Un estomac rempli d’angoisses

15/06/2018

Au menu de ce résumé hebdomadaire de RetailDetail Food : qui est le vrai patron de Carrefour Belgium, pourquoi manger sain n’est pas si sain que ça, pourquoi l’alcool nous remonte le moral et que manigance Jumbo. Bon appétit !

Alter’Native Food: A place apart at the upcoming SIAL Paris !

14/06/2018

(Advertorial) From 21st to 25th of October, Paris will be the world's food capital. 7,200 French and international exhibitors will be presenting their innovations among 21 exhibitions sectors.

Démission de Johnny Thijs en tant que président de Spadel

14/06/2018

Johnny Thijs  renonce à sa fonction de président de Spadel, producteur d’eau minérale. Son mandat devait se prolonger jusqu’en 2020, mais l’ancien patron de la poste a décidé d’y mettre fin pour des raisons personnelles, rapporte le journal De Tijd.

L’app anti-gaspillage ‘Too Good To Go’ en route vers la Wallonie

14/06/2018

Depuis son lancement en Belgique en mars dernier, 50.000 compatriotes utilisent déjà l’app ‘Too Good To Go’ contre le gaspillage alimentaire. Actuellement l’initiative se concentre surtout en Flandre, mais d’ici peu elle s’étendra vers la Wallonie.