Colruyt Group dément l’esquive fiscale via le Luxembourg

Colruyt Group dément l’esquive fiscale via le Luxembourg

Selon le journal De Tijd, Colruyt aurait mis en place un dispositif au Grand-Duché de Luxembourg afin d’éluder l’impôt. Le discounter de Hal confirme les accords fiscaux, mais conteste les insinuations du journal.

« Des milliards déménagés vers le Luxembourg »

Selon De Tijd, le Groupe Colruyt aurait récemment déménagé des milliards vers le Luxembourg : « Tant la société financière de l’ensemble du Groupe Colruyt (d’une valeur de 1,16 milliard d’euros), que l’empire immobilier (1,22 milliard d’euros) du groupe, sont passés sous l’ombrelle d’une entreprise luxembourgeoise qui jusqu’il y a peu partageait une adresse avec 1.300 autres entreprises luxembourgeoise », écrit le journal. « Lors du scandale LuxLeaks cette adresse semble avoir été l’une des boîtes  aux lettres les plus utilisées pour les constructions fiscales via le Grand-Duché. »


Le journal n’hésite pas à mentionner des montants : « Dans le dernier rapport annuel  de la société  luxembourgeoise de Colruyt il est question de 87,8 millions d’euros de bénéfice et d’un impôt de 4.972 euros. De plus cette année Colruyt a transféré 730 millions d’euros de bénéfice provenant de la Belgique vers la nouvelle construction luxembourgeoise, par le biais de dividendes exonérés d’impôt. »


« Optimalisation, pas de fraude fiscale »

Dans l’article Marc Hofman, directeur financier du Groupe Colruyt, confirme l’existence d’accords fiscaux avec le fisc luxembourgeois ét belge : « Nous n’avons pas honte d’avouer que nous recherchons une optimalisation fiscale. Nous le faisons pour éviter que notre taux d’imposition global ne dépasse les 30%. » Il ajoute également que les dividendes transférés au Luxembourg serviront à « financer la croissance de Colruyt au Luxembourg, pour y passer de trois à huit magasins. »


« Le groupe dément fermement les insinuations et accusations de fraude fiscale via des constructions fiscales illégales », souligne Colruyt dans un communiqué de presse. Le groupe dit être soumis à un taux d’imposition annuel d’environ 30%, ce qui représente sur les 3 dernières années une contribution de plus de 400 millions à l’impôt sur les sociétés. De plus le groupe paie chaque année plus de 700 millions d’euros aux autres impôts et en contribution à la sécurité sociale.


« Colruyt Group est donc l’un des plus grands contribuables en Belgique. Les structures luxembourgeoises dont il est question dans la presse, n’y changeront pas grand-chose dans les années à venir. Le titre du journal De Tijd qui affirme que ‘Colruyt garantit désormais également les factures d’impôt les plus basses’ est donc totalement injustifié », conclut le communiqué.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Ahold en Delhaize fusionnent également aux Etats-Unis

08/12/2017

L’unification d’Ahold et de Delhaize se poursuit : au mois de janvier, Ahold USA et Delhaize America font fusionner.  L’entreprise de fusion belgo-néerlandaise poursuit ainsi sa quête de réduction des coûts.

Fin de la lutte pour le pouvoir au sein de la famille Aldi Nord

08/12/2017

Des années de lutte pour le pouvoir chez Aldi Nord, la partie d’Aldi qui gère des magasins en Belgique et aux Pays-Bas, ont pris fin suite à une décision prononcée par le tribunal.  L’influence de la famille fondatrice se voit ainsi limitée.

Les syndicats chez Carrefour craignent le plan de transformation

08/12/2017

L’entreprise de supermarchés Carrefour aura besoin de longs mois et même de quelques années pour mener à bien sa restructuration.  Entre-temps, les syndicats sont très inquiets quant à l’avenir.

Filet Pur : Une boîte vide, remplie d’air

08/12/2017

Le supermarché n’est qu’une poubelle remplie de nullités, voilà ce que nous apprenions cette semaine, parmi d’autres infos FMCG captivantes que saint Nicolas nous a apportées dans sa hotte. Voici votre résumé hebdomadaire mitonné par RetailDetail Food!

Cinq tendances de supermarchés en 2018

08/12/2017

IGD, l’organisation internationale spécialisée dans l'étude des supermarchés, identifie cinq tendances qui détermineront le marché du foodretail au cours des douze prochains mois.

Walmart ne veut plus être perçu comme un simple magasin

07/12/2017

Le géant américain de la grande distribution Walmart a décidé de changer son nom légal ‘Wal-Mart Stores’ en 'Walmart' tout court, car à l’ère du e-commerce l'enseigne se veut plus qu’une simple chaîne de magasins physiques.

Back to top