Colruyt Group dépasse les attentes

Colruyt Group dépasse les attentes

Grâce notamment à une fin d’année tonique, Colruyt Group est parvenu à augmenter sa part de marché durant l’exercice écoulé. Contre toute attente les marges se sont maintenues. Les activités en ligne aussi affichent de bonnes performances.

Marges bénéficiaires maintenues

Durant l’exercice décalé 2017/2018 le chiffre d’affaires de Colruyt Group a progressé de 3,4% à plus de 9 milliards d’euros. Ces chiffres ne comprennent pas les résultats de l’activité de restauration hors domicile Pro à Pro cédée l’an dernier. La croissance du chiffre d’affaires est attribuable à l’inflation des prix de vente, l’extension de la surface de vente et la croissance organique, précise le retailer.


Bien que la plupart des analystes aient prévu une pression persistante sur les marges, la rentabilité s’est maintenue : la marge bénéficiaire brute s’est élevée à 26,0% du chiffre d’affaires, contre 25,8% en 2016/2017. Le bénéfice net a atteint 374 millions d’euros (4,1% du chiffre d’affaires). Durant le premier semestre le groupe a néanmoins vu ses marges reculer suite à la pression accrue sur les prix et les promotions, admet Colruyt, mais durant la deuxième moitié de l’année le marché du détail belge étant moins concurrentiel que l’année auparavant cette baisse a été compensée.


Plus de 5% en ligne

Le chiffre d’affaires des activités retail a progressé de 3,1% à près de 7,5 milliards d’euros (82,6% du chiffre d’affaires consolidé). La part de marché de Colruyt Meilleurs Prix, Okay et Spar en Belgique est passé de 31,7% à 31,8%. Colruyt affiche une croissance de 2% et a connu une excellente fin d’année. 16 magasins ont été entièrement rénovés et transformés, 42 magasins ont adopté le ‘look & feel’ du nouveau concept de magasin.


OKay, Bio-Planet et Cru ont enregistré une croissance globale de leur chiffre d’affaires de plus de 7%, grâce notamment à l’ouverture de six magasins OKay et trois Bio-Planet. Dans les années à venir OKay poursuivra son expansion, à raison de six nouveaux magasins par an en moyenne. Le chiffre d’affaires du commerce de gros (dont Spar et Alvo) a augmenté de 1,4% à 782 millions d’euros. Le chiffre d’affaires en ligne a atteint 370 millions d’euros et représente dès lors plus de 5% du chiffre d’affaires du commerce de détail, hors carburants. Ce résultat est attribuable en grande partie à Collect&Go, le service de courses en ligne, leader du marché en Belgique.


Le retailer ajoute que la part des marques maison a augmenté, entre autres suite aux hausses de prix des marques nationales. Par ailleurs l’effet négatif des achats frontaliers augmente depuis l’instauration de la hausse des accises sur les boissons alcoolisées.