Colruyt poursuit sa croissance grâce à sa stratégie de prix | RetailDetail

Colruyt poursuit sa croissance grâce à sa stratégie de prix

Colruyt poursuit sa croissance grâce à sa stratégie de prix

La stratégie cohérente du meilleur prix de Colruyt porte ses fruits : durant les neuf premiers mois de l’exercice 2012/2013 (avril-décembre), le distributeur a réalisé un chiffre d’affaires de 6,26 milliards d’euros, soit une hausse de 6,1% par rapport à la même période un an plus tôt. Par contre aucune indication n’a été donnée quant au bénéfice.

Croissance malgré une cession

Sur base comparable la croissance du chiffre d’affaires est un rien plus élevée et s’établit à 6,4%. Cette petite différence s’explique par le désinvestissement d’Intrion. En 2012 Colruyt a décidé de vendre sa filiale d’automatisation industrielle Intrion, les activités de celles-ci s’éloignant trop du cœur de métier de Colruyt.


Ainsi Colruyt obtient de meilleurs résultats que ses concurrents Delhaize et Carrefour, dont la croissance du chiffre de vente pour  2012 n’atteint que respectivement 2,2% et 1,6%. Colruyt attribue ces excellents chiffres au succès des campagnes de réduction complémentaires, qui ont permis au groupe de gagner en parts de marché. En temps de crise le consommateur est très sensible à ce genre d’actions. D’autre part les ventes de fin d’années se sont très bien déroulées.

 

Des chiffres positifs sur toute la ligne

Les activités de commerce de détail du groupe affichent une croissance du chiffre d’affaires de 5,1% à  4,75 milliards d’euros. Ce chiffre de vente a été réalisé dans les 227 magasins Colruyt,  86 magasins Okay et 8 magasins Bio-Planet en Belgique et 61 magasins (Colruyt) intégrés en France, ainsi que dans les 48 magasins non-food de l’enseigne de jouets Dreamland en Belgique et en France.


Les branches de commerce de gros et de foodservice du groupe Colruyt ont vu leur chiffre d'affaires progresser de 7,0 % pour atteindre 1,04 milliards d’euros. Cette croissance provient principalement de l'activité de commerce de gros de Spar et de l'activité de foodservice en France.  Chez Spar, les campagnes mettant en avant leurs prix concurrentiels grâce à la collaboration avec Colruyt Group semblent efficaces.


Le chiffre d’affaires des activités restantes (essentiellement les stations-services DATS24) a progressé de 12,5% et s’établit à 567,2 millions d’euros.  Une croissance attribuable aux augmentations de prix et de volumes, ainsi qu’aux  11 nouvelles ouvertures.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un tourbillon de mauvaises nouvelles

22/06/2018

Malgré les tentatives de nombreux retailers alimentaires pour camoufler leur actualité morose, Filet Pur est néanmoins parvenu à la débusquer. Voici le résumé hebdomadaire, quelque peu douloureux mais toujours très instructif, de RetailDetail Food!

Panos remplace la carte client par une app

21/06/2018

La chaîne de sandwicheries Panos a digitalisé son programme client : adieu à la carte en plastique, bienvenue à l’app. « A court terme nous espérons via ce canal atteindre et faire la connaissance de 150.000 clients », indique l’enseigne.

Kellogg’s accusé d’emballage trompeur

21/06/2018

Test-Achats a déposé une plainte auprès du SPF Economie contre Kellogg’s. L’organisation de défense des consommateurs estime que l’information sur les emballages des barres de céréales aux fruits rouges Special K est trompeuse.

La cherté de l’alimentation pousse le consommateur au-delà de la frontière

20/06/2018

Tandis que l’exportation de produits alimentaires belges est en plein boom, la consommation sur le marché intérieur est en baisse vu l’augmentation des prix. Une tendance inquiétante, estime l’industrie : le gouvernement doit intervenir.

Les fans de bière aventureux mettent les petits brasseurs au défi

20/06/2018

La consommation mondiale de ‘craft beer’ continue son ascension, mais pour les amateurs de bières spéciales artisanales la fidélité à la marque est une notion toute relative. De quoi mettre les producteurs au défi.

Albert Frère goûte aux fricandelles Vanreusel

20/06/2018

Ergon, un fonds d’investissement qui fait partie du holding GBL, a pris une participation dans Beltaste, l’entreprise derrière le fabricant de fricandelles Vanreusel. Ce dernier recherchait un partenaire financier depuis un certain temps déjà.