Colruyt rachète 7 points de vente O’Cool

Colruyt rachète 7 points de vente O’Cool

Le groupe Colruyt rachète sept points de vente de la chaîne de magasins de surgelés O’Cool, actuellement en réorganisation judiciaire. Le distributeur de Hal reprend par la même occasion une vingtaine de membres du personnel. Colruyt a l’intention de transformer les magasins en quatre supermarchés Spar Retail, deux DreamBaby et un Bio-Planet.

Affiner le réseau

Les implantations O’Cool de Woluwe-Saint-Etienne, Wetteren, Mol et Audenarde seront transformées en Spar Retail. Les points de vente d’Alost et de Merksem deviendront des magasins DreamBaby et à Lierre c’est un Bio-Planet qui remplacera le magasin de surgelés.


Les sept sites ont été choisis minutieusement, affirme-t-on au siège principal de Hal. Le groupe a recherché les lacunes de ses diverses formules commerciales  sur la carte belge et a ainsi affiné son réseau. « Grâce à ces reprises, les clients auront donc des points de vente Spar Retail, Bio-Planet et DreamBaby plus près de chez eux », explique Filip Van Landeghem, responsable expansion du Groupe Colruyt.


Fin octobre Carrefour avait déjà repris 13 magasins O’Cool en vue de les transformer en supermarchés de proximité sous l’étendard Carrefour Market.


Petit sprint de croissance pour Spar Retail

Le deal permet surtout de renforcer la formule Spar Retail, un réseau de magasins de proximité exploités en partenariat avec des indépendants. « Ces quatre nouveaux magasins constituent la meilleure preuve de notre confiance en l’avenir des magasins de proximité Spar et en la collaboration avec des entrepreneurs indépendants », souligne Dirk Depoorter, directeur général de Spar Retail.


« D’autre part nous entamerons bientôt les travaux d’un nouveau centre de distribution pour Spar Retail à Malines. Nous nous efforçons donc au maximum de faire croître rapidement cette formule », ajoute Dirk Depoorter.


A la veille des résultats semestriels

La nouvelle de la reprise est annoncée à la veille de la publication des résultats semestriels. Les analystes s’attendent à une augmentation des parts de marché du discounter, car les consommateurs en ces temps de crise recherchent plus que jamais les plus bas prix. Les prévisions des analystes s’avèreront-elles exactes ? Réponse demain après la clôture de la bourse à Bruxelles.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: