Colruyt regroupe ses unités de production sous une seule direction

Colruyt regroupe ses unités de production sous une seule direction

Colruyt Group a rassemblé ses unités de production propre de vin, café, viande et fromage sous une seule direction – Colruyt Group Fine Food – afin de « créer des synergies et gagner en efficacité », et ce au profit du groupe et du consommateur.

Quatre écussons symboles de savoir-faire

Colruyt n’est pas seulement discounter, il est également producteur : à Ghislenghien par exemple le groupe embouteille 120 vins du monde entier, ce qui représente une production annuelle de quelque 13 millions de bouteilles et 4 millions de coffret de fête. Une bouteille sur cinq vendues par Colruyt, provient de son unité d’embouteillage.


Par ailleurs Colruyt est le seul distributeur belge à produire son propre café : l’unité de torréfaction de Ghislenghien torréfie, mélange et emballe une cinquantaine de variétés de café sous forme de conserves, paquets, filtres et dosettes pour ses propres marques Graindor, Bio-Time et Everyday. En outre Colruyt possède ses propres  unités de transformation de viande à Hal et Wommelgem. La division de Hal dispose également d'une unité de découpe de fromage, d’où proviennent environ septante sortes de fromage.


Pour mettre à l’honneur le savoir-faire de ces quatre activités, Colruyt Group introduit quatre écussons ‘Colruyt Group Fine Food’. Chaque écusson a sa propre couleur et mentionne la date à laquelle l’activité a démarré : 1937 pour l’embouteillage de vin et la torréfaction de café, 1950 pour la transformation de viande et 1964 pour la découpe de fromage.

 

« Gagnant-gagnant pour le groupe et le client »

Outre un label de qualité, Colruyt Group Fine Foods est également le nom de la direction qui chapeautera les unités de production de vin, café, viande et fromage du groupe. « Une étape logique, grâce à laquelle nous pouvons tendre vers plus de synergies et une efficacité accrue », commente le directeur Stefan Goethaert. « Les différentes unités peuvent apprendre beaucoup les unes des autres et entreprendre de nouvelles choses ensemble. Pensez par exemple à l’investissement dans des machines et à leur entretien, ou à des mesures en matière d’hygiène et de sécurité alimentaire. »


Et le client en tirera lui aussi profit, explique Frans Colruyt, COO du groupe : « Grâce à l’expérience acquise dans la production propre, et en continuant à investir dans ces unités, nous sommes devenus de vrais professionnels. En réalisant cela par nous-mêmes, nous voulons continuer à créer de la valeur ajoutée. Cela nous permet de garder le contrôle sur les coûts et de garantir la qualité. Bref, d’offrir au client final un produit qualitatif au meilleur prix. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Images hallucinantes ? Une seule adresse !

15/12/2017

Jef Colruyt est un modèle de sérénité imperturbable et le jambon pata negra est le bitcoin de la charcuterie. Deux conclusions instructives parmi d’autres, à découvrir dans votre rubrique FMCG hebdomadaire, assaisonnée par RetailDetail Food !

RetailDetail Food #26 staat online

15/12/2017

Les représentants commerciaux sont-ils encore les bienvenus chez les retailers ? Le point sur cette question, avec des réponses très divergentes,  dans ce 26ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé pour les exploitants de supermarchés.

Analyse : Comment Colruyt Group s’arme-t-il  contre une éventuelle guerre des prix ?

14/12/2017

Malgré des marges en baisse, Colruyt ne renoncera pas à sa garantie du meilleur prix : afin de financer une éventuelle guerre des prix le retailer mise sur l’automatisation, le gain de productivité et des magasins de format un peu plus réduit.

Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Back to top