Colruyt retire des produits Nestlé des rayons

Colruyt retire des produits Nestlé des rayons

Colruyt retire des produits Nestlé des rayons
Shutterstock

Colruyt a retiré au moins 18 produits de Nestlé de ses rayons. Les deux parties ne sont pas parvenues à un accord sur les prix, par conséquent le retailer suspend temporairement la vente de ces produits dans ses magasins.

« Réaction excessive »

Colruyt veut obtenir de meilleurs prix de Nestlé. Tant que ce n’est pas le cas, le discounter refuse de lui acheter certains produits. Parmi les produits retirés des rayons, figurent notamment les lardons Herta, la nutrition infantile de Nestlé, le yaourt Nestlé et la poudre de cacao Nesquik.


« Nous déplorons que Colruyt ne vende plus certains produits de Nestlé », explique Florence Maniquet, porte-parole de Nestlé Belgique, dans le journal De Tijd. « C’est une réaction excessive, car les négociations entre Nestlé et Agecore sont encore en cours. Nous espérons pouvoir solutionner rapidement la discussion en toute amitié. »


« Des discussions sont actuellement en cours entre Agecore et Nestlé. Nous sommes convaincus que les deux parties, comme toujours, parviendront à un accord. Pour l’instant nous ne pouvons donner plus de détails à ce sujet », précise Silja De Cock, porte-parole de Colruyt.


Agecore

Agecore est une alliance d’achat européenne dont fait partie Colruyt et qui depuis un certain temps déjà est en conflit avec Nestlé. Agecore représente bon nombre de chaînes de supermarchés européennes, dont l’allemand Edeka et le français Intermarché. Le groupe utilise son pouvoir pour faire pression sur les producteurs et obtenir ainsi de meilleurs prix. Rappelons qu’en novembre dernier Colruyt avait temporairement retiré certains produits de PepsiCo pour les mêmes raisons.


Pour Nestlé Agecore est un adversaire de taille. Il s’agit d’une des plus grandes entreprises alimentaires au monde, dont la nouvelle stratégie consiste à se focaliser davantage sur le bénéfice. Reste à voir qui dans ce bras de fer cèdera le premier, car il est clair que les supermarchés ne peuvent se permettre de priver trop longtemps leurs clients de produits populaires.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

La marque de lait Joyvalle intégrée à Campina

19/06/2018

Le fabricant de produits laitiers FrieslandCampina veut se concentrer sur une marque de lait forte : Joyvalle sera désormais intégré sous le parapluie de Campina.

Un nouveau plan commercial pour réanimer Makro

18/06/2018

Grâce à une offre professionnelle et de grands emballages, Makro entend inciter plus de clients à acheter davantage. En outre, le service envers la clientèle locale sera amélioré. Mais le temps presse : fin 2019 le redressement devra être visible.

L'ex-dirigeant de Carrefour renonce finalement à sa prime royale de départ

18/06/2018

Georges Plassat, l’ancien PDG de Carrefour, renonce à la généreuse indemnité de départ qui était prévue pour lui. Une décision qu’il a prise sous la pression de l’opinion publique.

Le supermarché en ligne Wink.be jette l’éponge

18/06/2018

Le groupe Louis Delhaize met un terme à son webshop Wink.be. Depuis sa création en 2013, le spécialiste des courses en ligne n’a jamais eu la moindre perspective de rentabilité.

Un protocole d’accord concernant le plan de transformation chez Carrefour

15/06/2018

La direction de Carrefour Belgique a conclu un protocole d’accord avec les syndicats concernant le plan de transformation de la chaîne de supermarchés. Quelque 250 emplois seront sauvés.

Filet Pur : Un estomac rempli d’angoisses

15/06/2018

Au menu de ce résumé hebdomadaire de RetailDetail Food : qui est le vrai patron de Carrefour Belgium, pourquoi manger sain n’est pas si sain que ça, pourquoi l’alcool nous remonte le moral et que manigance Jumbo. Bon appétit !