Colruyt revoit ses prévisions à la baisse

Colruyt revoit ses prévisions à la baisse

Colruyt a revu à la baisse ses perspectives pour l’exercice en cours (clos le 31 mars prochain). Le ralentissement de la croissance, observé depuis  cet été, s’est poursuivi  et a entraîné une diminution de la  part de marché du discounter de Hal.

Lourde concurrence et pression sur les prix

Colruyt annonce une croissance du chiffre d’affaires moins marquée ces derniers mois par rapport au premier semestre : « Compte tenu de l’évolution du chiffre d’affaires et des prévisions pour le reste de l’exercice, nous nous attendons à ce que le résultat net consolidé pour l’exercice 2013/2014 soit légèrement inférieur à celui de l’exercice précédent », apprend-on dans un communiqué de pressé. Le bénéfice devrait donc se situer en-deçà des 353,7 millions d’euros réalisés lors de l’exercice précédent.


Au cours des neuf premiers mois de l’exercice le chiffre d’affaires consolidé a augmenté de 4,5% à 6,539 milliards d’euros. Après l’été cependant la croissance a connu un ralentissement qui, selon  Colruyt, s’explique par « la poursuite et l’accélération des modifications du comportement d’achat, le climat économique difficile persistant et l’impact sur les dépenses du consommateur qui en découle. »


Léger recul de la part de marché

« Dans ce contexte le marché était très concurrentiel et promotionnel et Colruyt a continué à investir dans sa stratégie des meilleurs prix pour chaque produit, à chaque instant. L’ensemble de ces éléments a toutefois entraîné une baisse de 0,2% de la part de marché au cours du troisième trimestre (25,8% contre 26% lors du même trimestre de l’exercice précédent) », explique le groupe.


Les ventes dans le segment du commerce de gros et du foodservice ont augmenté de 7 ,2% à 1.110,3 millions d’euros. Une hausse attribuable avant tout à la croissance des activités foodservice en Belgique (via Solucious) et en France (via Pro à Pro), ainsi qu’à la croissance de l’enseigne Spar en Belgique. Le chiffre d’affaires des autres activités (principalement les stations-service DATS24) est resté stable et s’établit à 570,9 millions d’euros.


Le Groupe Colruyt communiquera ses résultats annuels définitifs le 23 juin prochain. Suite à cet avertissement sur résultats, le titre Colruyt chutait en bourse ce lundi.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour supprime des milliers d’emplois au profit du e-commerce

23/01/2018

Carrefour va supprimer quelques milliers d’emplois, a annoncé aujourd’hui le CEO Alexandre Bompard. Grâce à un nouveau plan de transformation, avec l’accent sur l’e-commerce, Carrefour entend devenir « le leader mondial dans la transition alimentaire ».

Unilever supprime des emplois au sein de son équipe de vente

22/01/2018

Unilever Belgium réorganise son équipe de représentants commerciaux. Ceci entraînera la perte de onze emplois, confirme l’entreprise à la rédaction de RetailDetail.

Forte croissance d’Amazon dans le secteur alimentaire

22/01/2018

Les ventes alimentaires ne représentent toujours qu’une part limitée du e-commerce, mais les chiffres de croissance d’Amazon aux Etats-Unis et en Europe pour l’année 2017 semblent impressionnants.  Le point de basculement est-il en vue ?

Amazon ouvre le premier magasin sans caisses accessible au grand public

22/01/2018

Amazon ouvre le premier magasin sans caisses accessible au grand public.  Il est situé à Seattle, près du siège social de l’entreprise qui a testé ce type de magasin auprès de son propre personnel.  L’accès est ouvert à tous dès aujourd’hui.

Unilever va-t-il reprendre la marque de tonic Fever-Tree ?

19/01/2018

La marque de tonic Fever-Tree a désigné un nouvel administrateur: Kevin Havelock, responsable de la division des boissons rafraîchissantes d’Unilever. Cette nomination laisse à penser qu’Unilever souhaite reprendre la maison-mère Fevertree Drinks. Ces spéculations ont fait grimper l’action.

Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Back to top