Colruyt vient en aide aux éleveurs de porcs belges | RetailDetail

Colruyt vient en aide aux éleveurs de porcs belges

Colruyt vient en aide aux éleveurs de porcs belges

Colruyt s’est engagé à bloquer le prix d’achat de la viande porcine à son niveau actuel durant deux mois, afin de venir en aide à ses fournisseurs, qui pour l’instant se trouvent dans une situation critique.

Prix de la viande de porc en baisse d’un quart

Le prix obtenu par les éleveurs de porcs pour leur produit a chuté d’un quart par rapport à l’an dernier. En cause, notamment l’interdiction en début d’année d’exporter de la viande porcine européenne vers la Russie, suite à l’éruption de la peste porcine africaine en Lituanie, d’où la nécessité de stocker la viande.


Par la suite, pour des raisons politiques cette fois, la crise en Ukraine a entraîné le boycott décrété par la Russie. Résultat : une offre excédentaire et une chute des prix. A tel point que le  Algemeen Boerensyndicaat menace d’interrompre les livraisons durant le mois de décembre.


Blocage des prix et réductions en fonction des quantités

Face aux difficultés endurées par les éleveurs de porcs , Colruyt s’est engagé à soutenir ses fournisseurs. La chaîne ne suivra pas la dépréciation du cours de la viande porcine et bloquera le prix d’achat à son niveau actuel durant deux mois. Une fois que le cours de la viande porcine repartira à la hausse, le prix d’achat restera bloqué à son niveau actuel jusqu’à ce que les concessions au niveau du prix d’achat accordées par Colruyt aient été compensées.  


Par ailleurs Colruyt proposera des actions commerciales spéciales dans ses magasins, notamment en octroyant aux clients achetant de la viande porcine belge des réductions en fonction des quantités. D’ici deux mois Colruyt réévaluera la mesure.


Le président du Boerenbond, Piet Vanthemsche considère l’initiative de Colruyt comme un signal positif : « Chaque geste compte et le fait qu’un retailer prenne sur lui une part des responsabilités est une bonne chose. La situation dans le secteur de la viande porcine est dramatique, pas seulement en Flandre. Le marché était déjà fortement perturbé et suite au boycott russe les choses n’ont fait qu’empirer. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


HelloFresh augmente ses investissements au détriment du bénéfice

14/08/2018

Malgré la promesse d'un bénéfice pour la fin de l'année, le livreur de box repas HelloFresh opte finalement pour de nouveaux investissements. Après un solide 2ème trimestre, l'entreprise mise sur la croissance aux Etats-Unis.

Le shopping sans caisse également disponible chez OKay

13/08/2018

Après les magasins Spar de Colruyt Group, l'enseigne OKay (Compact) adopte à son tour le shopping sans caisse. Avec l'app ‘Scan. Pay. Go.’ les clients n'ont plus besoin de faire la file à la caisse.

AB InBev veut enivrer l'Afrique

09/08/2018

Pour AB InBev l'Afrique est le marché de l'avenir. Le brasseur nourrit de hautes ambitions sur le continent : la prospérité et la population, qui de plus en plus appricie la bière, y augmentent rapidement.

Lidl met des voitures à disposition des shoppers

08/08/2018

"Votre propre voiture pour faire vos courses", voilà comment Lidl présente son nouveau service d'autopartage sur les parkings de ses supermarchés. Pour ce projet le discounter collabore avec Mazda Carsharing.

Ahold Delhaize : CA en baisse, bénéfice en hausse

08/08/2018

Alors qu'aux USA le CA d'Ahold Delhaize est sous pression, Delhaize Belgique confirme la tendance positive déjà perceptible au 1er trimestre, grâce aux 'légumes magiques'. Sur le plan online le groupe est sur la bonne voie.

Chez Walmart des robots préparent les commandes

07/08/2018

Le géant américain de la grande distribution Walmart teste des robots capables de préparer les commandes en ligne : ils collectent les produits secs, réfrigérés et surgelés dans l'entrepôt, tandis que le personnel se charge de choisir les produits frais.