Colruyt vise « un bénéfice net en légère hausse » | RetailDetail

Colruyt vise « un bénéfice net en légère hausse »

Colruyt vise « un bénéfice net en légère hausse »

Pour son année fiscale 2014-2015 en cours Colruyt vise un bénéfice net « égal ou légèrement supérieur » aux 350 millions d’euros réalisés au cours de l’exercice précédent, a annoncé Jef Colruyt hier lors de l’assemblée générale des actionnaires.

Des années difficiles en perspective

La prévision d’un bénéfice net stable, voire en légère hausse, annoncée par le discounter de Hal, paraît assez ambitieuse, sachant que Colruyt habituellement est très prudent dans ses pronostics et vu la tableau assez sombre brossé par Jef Colruyt  pour les années à venir : « Nous prévoyons que le climat économique et la confiance du consommateurs ne se rétabliront pas à court terme et que la déflation des prix se poursuivra également. »


Néanmoins le distributeur espère égaler, voire même dépasser légèrement le résultat net de l’exercice précédent. Pour information : les analystes qui suivent l’action Colruyt, tablent sur un bénéfice annuel (hors éléments non récurrents) de 352,6 millions d’euros.


« Albert Heijn cède du terrain »

Bien entendu lors de l’assemblée des actionnaires il a également été question de la concurrence, à commencer par Albert Heijn : « Visiblement Albert Heijn fait de gros investissements pour s’assurer d’une croissance rapide chez nous. La question est de savoir dans quelle mesure toute cette histoire sera rentable dans dix ans et si cela correspondra à leurs attentes. »


Selon le COO Frans Colruyt, l’enseigne néerlandaise commence déjà à céder du terrain : « Aujourd’hui Colruyt est environ 9% moins cher qu’AH, tandis que lors de l’arrivée d’AH en Belgique, cette différence de prix était de 7 à 8% seulement. » Cette tendance a d’ailleurs été confirmée dans l’enquête annuelle de Test-Achats, révélant une régression d’Albert Heijn.


« Pas un deuxième Delhaize »

Les actionnaires se sont également enquis de la vision du management sur la réorganisation de Delhaize et plus particulièrement sur la question des coûts salariaux. Denis Knoops, CEO de Delhaize Belgique, lors de l’annonce de la restructuration juste avant l’été, avait montré un graphique indiquant qu’après Delhaize, les coûts salariaux étaient les plus élevés chez Colruyt.


Ce à quoi Jef Colruyt a immédiatement répondu que Colruyt n’était « pas un deuxième Delhaize » et ne le serait jamais. « Si nous devons prendre des mesures difficiles, mais nécessaires, nous les prenons immédiatement et nous n’attendrons pas dix ans pour nous décider. » Concernant  les coûts salariaux il a ajouté : « Nous payons plus cher notre personnel que nos concurrents, mais c’est un investissement qui à long terme porte ses fruits. Certes nos coûts salariaux sont élevés, mais en contrepartie nous avons le chiffre d’affaires par employé le plus élevé. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Le shopping sans caisse également disponible chez OKay

13/08/2018

Après les magasins Spar de Colruyt Group, l'enseigne OKay (Compact) adopte à son tour le shopping sans caisse. Avec l'app ‘Scan. Pay. Go.’ les clients n'ont plus besoin de faire la file à la caisse.

AB InBev veut enivrer l'Afrique

09/08/2018

Pour AB InBev l'Afrique est le marché de l'avenir. Le brasseur nourrit de hautes ambitions sur le continent : la prospérité et la population, qui de plus en plus appricie la bière, y augmentent rapidement.

Lidl met des voitures à disposition des shoppers

08/08/2018

"Votre propre voiture pour faire vos courses", voilà comment Lidl présente son nouveau service d'autopartage sur les parkings de ses supermarchés. Pour ce projet le discounter collabore avec Mazda Carsharing.

Ahold Delhaize : CA en baisse, bénéfice en hausse

08/08/2018

Alors qu'aux USA le CA d'Ahold Delhaize est sous pression, Delhaize Belgique confirme la tendance positive déjà perceptible au 1er trimestre, grâce aux 'légumes magiques'. Sur le plan online le groupe est sur la bonne voie.

Chez Walmart des robots préparent les commandes

07/08/2018

Le géant américain de la grande distribution Walmart teste des robots capables de préparer les commandes en ligne : ils collectent les produits secs, réfrigérés et surgelés dans l'entrepôt, tandis que le personnel se charge de choisir les produits frais.

Le groupe Ahold Delhaize perd-il pied aux USA ?

07/08/2018

Ahold Delhaize a du pain sur la planche aux Etats-Unis, affirme le courtier Berenberg. Selon les analystes, le groupe a 'gravement sous-investi' dans ses activités américaines, tandis que la concurrence augmente à vue d'oeil. De gros investissements s'imposent.