Comeos : « N’avons aucune influence sur les prix bas »

Comeos : « N’avons aucune influence sur les prix bas »

Comeos exprime son soutien aux agriculteurs belges à l’heure des actions de blocage de bretelles d’autoroutes pour protester contre les prix trop bas du lait et de la viande de porc. La fédération prétend n’exercer aucune influence sur les prix.

"Impact est nul"

« Les secteurs du lait et de la viande de porc en Belgique font face à d’énormes problèmes. Nous les comprenons, mais ce n’est pas nous qui fixons les prix. Cela se fait au niveau européen et mondial », affirme le CEO de Comeos Dominique Michel. « Plus de 60% de la viande de porc produite en Belgique est exportée, et plus de 50% du lait. Les supermarchés belges ne vendent que 10% de la viande de porc fraîche produite en Belgique, et seulement 15% du lait de consommation produit chez nous. Notre impact sur la fixation des prix est donc réduit à néant. »

 

Comeos demande dès lors d’arrêter les actions et de se mettre autour de la table. « Nous sommes en discussion avec Agrofront et l’industrie alimentaire depuis plusieurs semaines déjà. Ensemble, nous recherchons des solutions pour accroître notre impact sur les prix de la viande de porc et du lait et pour tempérer la volatilité des prix. Nous avons déjà lancé des projets concrets pour la viande bovine belge, mais puisqu’elle est vendue à 95% dans les supermarchés belges, notre impact sur ce secteur-là est donc nettement plus important », précise Michel.

 

Les actions des agriculteurs belges sont surtout soutenues par la relativement petite organisation agricole Algemeen Boerensyndicaat. Le Boerenbond s’était déjà prononcé contre les actions et demandait plutôt au consommateur de faire pression sur les supermarchés pour augmenter les prix.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur:  De sympathiques brigands

24/11/2017

Les prix grimpent, la pérennité du supermarché est menacée et les fabricants de marques continuent de payer la note. Eh oui, quels coquins ces ‘food retailers’. Pour vous en convaincre, voici votre rubrique hebdomadaire concoctée par RetailDetail Food !

Nouveau CEO pour Nestlé Belgilux

23/11/2017

Nestlé a annoncé avoir désigné Michel Mersch comme nouveau CEO de Nestlé Belgilux. Il succède à Alexander von Maillot, qui occupera une nouvelle fonction au siège principal en Suisse.

Rémy Cointreau : forte croissance grâce à la demande accrue de cognac de luxe en Asie

23/11/2017

Au premier semestre de son exercice décalé, le groupe français de spiritueux Rémy Cointreau a enregistré d’excellents résultats. Son cognac de luxe s’est particulièrement bien vendu, surtout en Chine, au Japon et à Singapour.

Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize investit dans la start-up YouMeal

23/11/2017

YouMeal, une start-up qui aide les exploitations de restaurants à informer leurs clients de la composition de leurs plats, a levé 800.000 euros. L’un des investisseurs est Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize et actuellement président du COIB.

Hausse des ventes en ligne dans le secteur FMCG

22/11/2017

Les courses online sont en hausse de 30%, alors que le marché dans son ensemble n’a progressé que de 1,3%. Actuellement l’e-commerce représente 4,6% dans le segment FMCG. D’ici 2025 ce pourcentage devrait atteindre 10%, soit 145 milliards d’euros.

Nestlé envisage la reprise de Hain Celestial

22/11/2017

Nestlé serait intéressé par la reprise de Hain Celestial, une entreprise alimentaire américaine spécialisée dans la production d’aliments naturels et végétariens. La valeur de l’entreprise est estimée à 3,5 milliards d’euros.

Back to top