Comité de quartier de Dilbeek à nouveau en appel contre Colruyt

Comité de quartier de Dilbeek à nouveau en appel contre Colruyt

Depuis 2009 Colruyt projette la construction d’un supermarché de 2.800 m² à Itterbeek, section de la commune de Dilbeek. Le collège des échevins est ‘pour’ et le comité de quartier Bettendries est ‘contre’. La députation permanente a déjà rappelé la commune à l’ordre par deux fois, mais la saga continue et le comité de quartier a décidé d’aller en appel pour la troisième fois.

“Des plans à peine modifiés”

Le comité de quartier  s’oppose à l’approbation du permis de bâtir, octroyé par le collège échevinal de Dilbeek. « C’est déjà  la troisième tentative de Colruyt de construire à Itterbeek un supermarché de 2.800 m² », explique le porte-parole, Peter Wiels aux médias locaux. «Les plans soumis en 2009  n’ont quasiment pas été modifiés. Le fait de construire un peu plus profond ou de renfoncer la toiture  d’un côté, ne signifie pas pour autant la garantie d’un bon aménagement du territoire», poursuit le porte-parole.

“Oui au commerce de proximité, non à un méga-supermarché”

Toutefois le quartier ne s’oppose pas à la venue d’un supermarché : « Itterbeek a besoin d’un commerce de proximité et non pas d’un méga-supermarché pour tous les habitants des communes avoisinantes. » Le comité estime que le bâtiment est beaucoup trop grand et trop haut comparé au reste du quartier et craint surtout des problèmes de mobilité : « Ce projet dépasse très nettement la capacité du Herdebeekstraat. L’on s’attend quotidiennement au passage de 2.500 voitures, ce qui ne manquera pas de provoquer des files et davantage de dangers pour les cyclistes et les piétons. Cela nuira sérieusement à la qualité de vie de notre village. »

Troisième appel auprès de la députation permanente

C’est pourquoi le comité de quartier a décidé d’aller en appel, tout comme pour les deux demandes précédentes, auprès de la députation permanente de la province du Brabant flamand. La fois dernière la députation avait tenu compte des réclamations du quartier et de l’avis négatif formulé par la commission routière. « Espérons qu’ils suivront leur propre plan d’aménagement qui stipule que les grands magasins peuvent s’implanter uniquement dans le centre de Dilbeek », précise le comité de quartier. La députation permanente devrait se prononcer sur le dossier avant la fin de l’année.  C’est alors que s’avérera si le dicton ‘jamais deux sans trois’ s’applique aussi au discounter de Hal.

Depuis 2009 Colruyt projette la construction d’un supermarché de 2.800 m² à Itterbeek, section de la commune de Dilbeek. Le collège des échevins est ‘pour’ et le comité de quartier Bettendries est ‘contre’. La députation permanente a déjà rappelé la commune à l’ordre par deux fois, mais la saga continue et le comité de quartier a décidé d’aller en appel pour la troisième fois.

“Des plans à peine modifiés”

Le comité de quartier  s’oppose à l’approbation du permis de bâtir, octroyé par le collège échevinal de Dilbeek. « C’est déjà  la troisième tentative de Colruyt de construire à Itterbeek un supermarché de 2.800 m² », explique le porte-parole, Peter Wiels aux médias locaux. «Les plans soumis en 2009  n’ont quasiment pas été modifiés. Le fait de construire un peu plus profond ou de renfoncer la toiture  d’un côté, ne signifie pas pour autant la garantie d’un bon aménagement du territoire», poursuit le porte-parole.

“Oui au commerce de proximité, non à un méga-supermarché”

Toutefois le quartier ne s’oppose pas à la venue d’un supermarché : « Itterbeek a besoin d’un commerce de proximité et non pas d’un méga-supermarché pour tous les habitants des communes avoisinantes. » Le comité estime que le bâtiment est beaucoup trop grand et trop haut comparé au reste du quartier et craint surtout des problèmes de mobilité : « Ce projet dépasse très nettement la capacité du Herdebeekstraat. L’on s’attend quotidiennement au passage de 2.500 voitures, ce qui ne manquera pas de provoquer des files et davantage de dangers pour les cyclistes et les piétons. Cela nuira sérieusement à la qualité de vie de notre village. »

Troisième appel auprès de la députation permanente

C’est pourquoi le comité de quartier a décidé d’aller en appel, tout comme pour les deux demandes précédentes, auprès de la députation permanente de la province du Brabant flamand. La fois dernière la députation avait tenu compte des réclamations du quartier et de l’avis négatif formulé par la commission routière. « Espérons qu’ils suivront leur propre plan d’aménagement qui stipule que les grands magasins peuvent s’implanter uniquement dans le centre de Dilbeek », précise le comité de quartier. La députation permanente devrait se prononcer sur le dossier avant la fin de l’année.  C’est alors que s’avérera si le dicton ‘jamais deux sans trois’ s’applique aussi au discounter de Hal.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Le mauvais temps affecte les ventes de glace d’Unilever

19/10/2017

Durant le trimestre écoulé le géant anglo-néerlandais des produits de grande consommation Unilever a vu ses ventes de glaces chuter de 6,7% en Europe. En cause : la météo défavorable durant l’été.

Danone modifie la structure de son management

19/10/2017

Le géant français des produits laitiers Danone a décidé de modifier la structure de son management. Désormais l’actuel directeur général Emmanuel Faber combinera sa fonction avec celle de président du conseil d’administration.

Troisième trimestre difficile pour Carrefour

18/10/2017

Les résultats trimestriels publiés par Carrefour ce mercredi soir illustrent les grands défis à relever par le nouveau CEO et son équipe, et ce principalement en Europe de l’Ouest. En Belgique aussi le chiffre d’affaires comparable est en recul.

Delhaize lance un potager urbain

18/10/2017

Désormais les clients du Delhaize Boondael à Ixelles pourront acheter des légumes fraîchement récoltés sur le toit du supermarché. Ce potager urbain n’est pas un coup publicitaire, mais s’inscrit dans la stratégie de durabilité de l’enseigne au lion.

Colruyt lance sa box repas

18/10/2017

Colruyt lance un colis repas pour ménages avec enfants, avec tous les ingrédients nécessaires à la préparation de trois repas. Pas besoin d’abonnement pour commander sa box repas qui sera disponible dès le lendemain.

63 emplois menacés chez Coca-Cola Belgique

18/10/2017

Coca-Cola Belgique a l’intention de supprimer 63 des 2.200 emplois au total. Le fabricant de boissons rafraîchissantes s’entretiendra avec les syndicats, afin d’éviter autant que possible les licenciements secs.

Back to top