Continental Foods n’utilisera plus de poulets à croissance rapide dans ses produits

Continental Foods n’utilisera plus de poulets à croissance rapide dans ses produits

Continental Foods, le groupe alimentaire possédant des marques telles qu’AïkiDevos Lemmens et Liebig, a signé le Better Chicken Commitment (BCC) ou en français, l’Engagement européen pour le poulet. Cela signifie, entre autres, que d’ici 2026, l’entreprise n’utilisera plus de poulets à croissance rapide dans ses produits dans cinq pays européens.

Bien-être animal

Le BCC contient un certain nombre de normes en matière de bien-être animal qui sont soutenues par les plus grandes organisations de bien-être animal en Europe. Les signataires du BCC s’engagent, entre autres, à ne plus utiliser de poulet à croissance rapide d’ici 2026, à donner plus d’espace et de lumière naturelle aux animaux et à les étourdir avant de les abattre.

 

Continental Foods vise à répondre à tous les engagements du BCC en Belgique, Allemagne, Finlande, France et Suède d’ici 2026. Une conversion immédiate est presque impossible, car 97 % des poulets de chair en Belgique proviennent de l’élevage intensif. Tous les maillons de la chaîne de production (élevages de poulets, abattoirs…) ont donc besoin de suffisamment de temps pour effectuer la conversion. Néanmoins, Contintantal Foods estime que 50 % de ses produits belges seront conformes au BCC d’ici 2024.

 

Exemple pour le secteur

Michel Vandenbosch, président de l’association belge de défense des animaux GAIA, considère que la décision de Continental Foods est un signal fort pour l’ensemble du secteur : « Il s’agit d’une décision importante qui fera une différence significative puisqu’elle permet d’améliorer la qualité de vie de plusieurs millions d’animaux sensibles. Nous encourageons les autres groupes de l’agroalimentaire, mais aussi les chaînes de fast-food et l’Horeca, à s’inspirer de l’engagement du leader belge de l’agroalimentaire et de mettre fin aux pires pratiques d’élevage et d’abattage des poulets de chair. »

 

Continental Foods n’est pas la première grande entreprise alimentaire à signer le BCC. Nestlé, Danone, Unilever, Dr. Oetker et KFC se sont déjà engagés à respecter les engagements cités.