Cora présente une nouvelle stratégie et supprime 120 emplois

Cora présente une nouvelle stratégie et supprime 120 emplois

L’enseigne Cora a présenté une nouvelle stratégie pour ses hypermarchés en Belgique, reposant sur la réduction des coûts et l’augmentation du chiffre d’affaires, sans licenciements. Le projet vise à redynamiser la chaîne après une année difficile.

Amélioration de l’expérience client

Dans le cadre de cette nouvelle stratégie, le groupe a développé un projet commercial basé sur  différents piliers. L’un de ces piliers consiste à améliorer le confort du client et à simplifier l’expérience d’achat, par exemple par l’introduction de la file d’attente unique et par la facilitation des remboursements.


En outre l’assortiment sera revu, notamment par la réallocation des espaces de vente et en mettant davantage l’accent sur les produits frais traditionnels. La chaîne prévoit également de digitaliser l’offre et de développer l’approche omnicanal. Et enfin la communication sera modernisée, grâce à un remodelage des folders et une communication digitale.


Investissement de 25 millions d’euros

Ce projet sera rendu possible grâce au soutien des actionnaires, qui injecteront 25 millions d’euros supplémentaires dans l’entreprise. Cora espère ainsi remonter la pente après une année 2016 difficile, durant laquelle la chaîne a perdu des parts de marché au profit des discounters et des webshops. « La direction de Cora tient à rassurer les partenaires sociaux et, à travers eux, son personnel, en soulignant que son projet de relance ne comprend aucune intention ni de licenciement collectif, ni de revente de la société, ni de fermeture de magasins », indique le communiqué de presse.


La nouvelle dynamique organisationnelle, introduite au cours des derniers mois, sera davantage développée. Celle-ci vise à réduire les coûts généraux et à générer des économies d’échelle. La chaîne entend également miser sur la polyvalence des collaborateurs, la baisse du travail intérimaire au profit des ressources internes et le remplacement sélectif des départs. Toutefois, selon les syndicats, 120 emplois seraient suprrimés. Ils doutent que ces départs se fassent naturellement. Par le passé Cora a déjà procédé à une restructuration, qui avait entraîné la perte d’emplois.

 

Tags: