Croissance des ventes de 12 % pour Panos grâce aux snacks chauds

Croissance des ventes de 12 % pour Panos  grâce aux snacks chauds

La chaîne de sandwicheries Panos, comptant 219 établissements en Belgique, a vu son chiffre de vente progresser de 12 % en 2011. Le chiffre d’affaires concret n’a pas été communiqué. Le segment des snacks chauds a connu la plus forte croissance, indique Deli, la chaîne de franchise chapeautant  Panos en Belgique.

Grâce à la crise

La croissance du segment des snacks chauds (snacks à pâte feuilletée, pizzas, panizzas, …) est attribuable à la crise, selon Thomas Dusart, marketing manager de Deli : « Il semble que nous profitions du fait que les clients, qui auparavant avaient l’habitude de prendre un repas chaud dans un restaurant, optent actuellement pour une variante meilleur marché, sous forme de snacks chauds. »


Panos vise donc avant tout le consommateur averti, conscient des prix : « Au lieu de compenser la hausse des prix des matières premières par une augmentation de nos prix de vente, Panos tente de récupérer ces pertes au niveau des marges en attirant davantage de clients par des actions promotionnelles. Cette stratégie semble porter ses fruits, car le chiffre d’affaires du mois de janvier affiche lui aussi une hausse significative », précise-t-on.

 

Notoriété de 90%

Panos, qui fête cette année son 30ième  anniversaire, bénéficie d’une notoriété de 90% auprès des consommateurs belges. Selon sa propre enquête de satisfaction, ses clients lui donnent une cote de 8/10 quant au rapport qualité-prix. « Mais au lieu de nous reposer sur nos lauriers, nous voulons maintenir ces chiffres et nous pouvons éventuellement adapter les prix en fonction de l’opinion de nos clients, tout en tenant à l’œil la rentabilité de nos franchisés. », toujours selon Dusart.


Panos annonce également la rénovation cette année d’une grande partie de ses établissements. En Belgique la chaîne est présente avec 104 Panos City dans les centres-villes et les zones commerciales, 68 Panos Petrols dans les stations-services, 35 Panos Rails dans les gares et 7 Panos Metros dans le métro bruxellois. D’autre part le groupe compte 2 Panos Leisures (Plopsa), 2 Panos Press Shops (un troisième ouvrira ses portes à Bruxelles au courant de ce mois) et 1 Panos Airport.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Colruyt et PepsiCo enterrent la hache de guerre : Pepsi à nouveau  disponible

19/01/2018

L’assortiment habituel de Pepsi et Lay’s sera à nouveau disponible chez Colruyt. Depuis novembre la chaîne avait retiré 29 produits du fabricant PepsiCo, qui refusait de lui accorder des réductions de prix. A présent le discounter met fin à ce boycott.

Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

Back to top