Décès du brasseur Theo Maes

Décès du brasseur Theo Maes

L’ex-patron de la brasserie Alken-Maes est décédé mercredi dernier à l’âge de 74 ans, a-t-on appris ce lundi dans le journal De Tijd.

Cap à l’international

Theo Maes était l’arrière-petit-fils d’Egied Maes, qui a fondé la brasserie Maes à Waarloos près de Kontich (Anvers) en 1880. En 1988 Maes a fusionné avec la brasserie limbourgeoise Cristal (Alken), après quoi le groupe, sous la direction de Theo Maes, s’est développé jusqu’à devenir le numéro deux sur le marché brassicole belge.


Pour lancer la brasserie à l’international, Theo Maes, en tant que chef d’entreprise, a dû faire appel à des multinationales étrangères par manque de capital. Depuis 2008 Alken Maes fait partie du groupe néerlandais Heineken, après être passé aux mains du géant français Danone et du groupe brassicole britannique Scottish & Newcastle notamment.


En 1993 Theo Maes décide de se retirer de l’entreprise, en tant que dernier membre de la famille fondatrice. On se souviendra également de lui comme mécène dans le monde du basket et en tant qu’investisseur ayant financé le lancement de la chaîne de télévision flamande VTM.


Un vendeur dans l’âme

« Theo était en vrai brasseur, comme on en compte encore peu en Belgique. Lorsqu’il visitait des cafés avec ses vendeurs, il était le meilleur vendeur », raconte Frédéric van der Kelen, CEO de la brasserie Haacht, dans le journal De Tijd. « Nous sommes encore de la vieille génération. Nous avons été manger ensemble quelques fois. Il savait réellement faire la fête, mais à l’inverse il pouvait aussi vraiment se mettre en colère. »


Theo Vervloet, président de la fédération brassicole belge, qui le connaissait bien, parle de lui comme d’un homme flamboyant qui s’est toujours beaucoup investi dans le secteur brassicole et parlait en connaissance de cause. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

L’Inde, terre promise pour les pommes et les poires belges

14/11/2017

Les fruiticulteurs belges s’en vont conquérir l’Inde : pour l’instant ce pays est déjà le principal marché d’exportation hors Europe pour les pommes belges et les poires belges y sont également fortement promues. 

Back to top