Décès du fondateur d’Aldi Karl Albrecht | RetailDetail

Décès du fondateur d’Aldi Karl Albrecht

Décès du fondateur d’Aldi Karl Albrecht

Karl Albrecht, décédé mercredi dernier à l’âge de 94 ans, fut une légende vivante jusqu’à la fin de sa vie. Avec son frère Theo, décédé en 2010, il fut à l’origine de la chaîne discount Aldi, qui connaît aujourd’hui une renommée mondiale.


Sans Aldi pas de Lidl

Les deux frères Albrecht ont tenu à délimiter géographiquement leur terrain de travail pour que l’un n’empiète pas sur les plates-bandes de l’autre, car apparemment le point de vue des deux frères concernant la stratégie à adopter divergeait. Dès 1961 Theo fut responsable d’Aldi Nord, alors que Karl développa Aldi dans le sud de l’Allemagne.

 

Aldi Süd s’est toujours montré plus  dynamique qu’Aldi Nord en élargissant plus rapidement ses assortiments, marques et services. Alors qu’Aldi Nord durant de nombreuses années est resté rigoureusement fidèle aux principes du hard-discount – un assortiment restreint de 600 à 800 références et une structure simple, cohérente et par conséquent efficace au niveau des coûts –, Aldi Süd  témoigne d’une plus grande souplesse, sans pour autant perdre de vue l’élimination du superflu afin d’éviter tous frais supplémentaires.

 

Aldi Süd accorde davantage d’attention à l’adaptation progressive de la formule discount aux changements sociétaux qui déterminent les désirs des clients. Sans Aldi Süd, Lidl n’aurait jamais vu le jour : c’est principalement la capacité d’adaptation d’Aldi Süd qui en 1973 a inspiré l’entrepreneur allemand Dieter Schwarz lorsqu’il a développé l’enseigne Lidl.

Aucune mention du décès sur le site web d’Aldi Süd

Aux commandes d’Aldi Süd jusqu’en 1994, Karl Albrecht a passé le flambeau à l’âge de 74 ans. Il est néanmoins resté impliqué au sein l’entreprise en tant que président du conseil de surveillance. Huit ans plus tard il s’est définitivement retiré.


Etonnamment le site web d’Aldi Süd ne fait aucune mention du décès du fondateur de l’entreprise. Pourtant Karl Albrecht aurait certainement souhaité qu’il en soit ainsi, comme en témoigne la réaction officielle du quartier général d’Aldi Süd à Mülheim recueillie par  le magazine allemand Lebensmittel Zeitung : « Karl Albrecht ne voulait pas attirer l’attention publique. Il refusait tout hommage et préférait faire référence aux mérites de tous ses collaborateurs », apprend-on dans le communiqué.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un tourbillon de mauvaises nouvelles

22/06/2018

Malgré les tentatives de nombreux retailers alimentaires pour camoufler leur actualité morose, Filet Pur est néanmoins parvenu à la débusquer. Voici le résumé hebdomadaire, quelque peu douloureux mais toujours très instructif, de RetailDetail Food!

Panos remplace la carte client par une app

21/06/2018

La chaîne de sandwicheries Panos a digitalisé son programme client : adieu à la carte en plastique, bienvenue à l’app. « A court terme nous espérons via ce canal atteindre et faire la connaissance de 150.000 clients », indique l’enseigne.

Kellogg’s accusé d’emballage trompeur

21/06/2018

Test-Achats a déposé une plainte auprès du SPF Economie contre Kellogg’s. L’organisation de défense des consommateurs estime que l’information sur les emballages des barres de céréales aux fruits rouges Special K est trompeuse.

La cherté de l’alimentation pousse le consommateur au-delà de la frontière

20/06/2018

Tandis que l’exportation de produits alimentaires belges est en plein boom, la consommation sur le marché intérieur est en baisse vu l’augmentation des prix. Une tendance inquiétante, estime l’industrie : le gouvernement doit intervenir.

Les fans de bière aventureux mettent les petits brasseurs au défi

20/06/2018

La consommation mondiale de ‘craft beer’ continue son ascension, mais pour les amateurs de bières spéciales artisanales la fidélité à la marque est une notion toute relative. De quoi mettre les producteurs au défi.

Albert Frère goûte aux fricandelles Vanreusel

20/06/2018

Ergon, un fonds d’investissement qui fait partie du holding GBL, a pris une participation dans Beltaste, l’entreprise derrière le fabricant de fricandelles Vanreusel. Ce dernier recherchait un partenaire financier depuis un certain temps déjà.