Départ de Karel Boone, président de Lotus Bakeries

Départ de Karel Boone, président de Lotus Bakeries

Karel Boone, ayant atteint l’âge limite de 70 ans, quitte sa fonction de président du conseil d’administration  de la biscuiterie Lotus Bakeries. Le 11 mai prochain son frère Matthieu, de 5 ans son cadet, lui succèdera. Sa fille Benedikte elle aussi occupera un poste  au sein de l’administration. Ainsi l’enracinement familial de l’entreprise est assuré.

32 ans en tant que CEO, et 20 ans en tant que président  

Karel Boone a démarré sa carrière chez Lotus en 1966. En 1974 il devient CEO, après la fusion de Lotus avec Corona, autre grand fabricant de biscuits en Flandre. En 2006, après 32 ans il cède sa place à son frère plus jeune Matthieu. Ces 20 dernières année il présidait également le conseil d’administration, fonction à laquelle il fait ses adieux  à présent. Karel Boone fut également durant un certain temps président de la FEB (Fédération des Entreprises de Belgique) et de la fédération sectorielle Choprabisco.


Sous sa direction le spécialiste du spéculoos de Lembeek s’est transformé en une entreprise internationale cotée en bourse, avec des usines en Belgique, aux Pays-Bas, en France et en Suède et ses propres organisations de vente dans neuf pays européens, aux Etats-Unis et au Canada. En 2011 Lotus Bakeries a réalisé un chiffre d’affaires de 275,6 millions d’euros avec environ 1.200 collaborateurs. Le groupe produit annuellement quelque  5 milliards de biscuits en spéculoos.


Troisième femme au conseil d’administration

Benedikte, la plus jeune fille de Karel Boone, est nommée au poste de nouvelle administratrice et garantit ainsi la pérennité familiale de l’entreprise. Outre le tout nouveau président  Matthieu Boone et sa nièce Benedikte Boone, d’autres membres de la famille auront leur place au sein du conseil d’administration :  Johan Boone, Jan Boone et Jan Vander Stichele (époux de Caroline Boone, fille aînée de Karel Boone). Jan Boone, CEO (fils de Matthieu) et Jan Vander Stichele COO (beau-fils de Karel) se chargent de la gestion quotidienne.


Avec la nomination de Benedikte Boone, le conseil d’administration continue à se féminiser. Elle est la troisième administratrice parmi les 10 membres du conseil d’administration, aux côtés de Sabine Sagaert (ex- AB InBev) et Dominique Leroy (ex-Unilever). Ainsi Lotus Bakeries  se conforme à la future législation, qui exige que d’ici cinq ans un tiers des membres du conseil d’administration d’entreprises cotées en bourse soit féminin.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Colruyt et PepsiCo enterrent la hache de guerre : Pepsi à nouveau  disponible

19/01/2018

L’assortiment habituel de Pepsi et Lay’s sera à nouveau disponible chez Colruyt. Depuis novembre la chaîne avait retiré 29 produits du fabricant PepsiCo, qui refusait de lui accorder des réductions de prix. A présent le discounter met fin à ce boycott.

Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

Back to top