Départ réussi pour Carrefour

Départ réussi pour Carrefour

Carrefour a publié de solides chiffres trimestriels : le CA a progressé de 6,2%, surtout grâce aux activités internationales.  La plupart des pays européens ont réalisé de bons résultats, mais en Belgique il y a une baisse de 1,8%.

« L’approche multi-format fonctionne »

Au premier trimestre 2017, Carrefour a réalisé un chiffre d’affaires de 21,3 milliards d’euros.  La croissance est, en grande partie, le résultat de la hausse des ventes food, des chiffres omnicanal positifs et des solides prestations internationales.


Selon Carrefour, ces très bons chiffres démontrent que l’approche multi-format du groupe tient la route et que le portefeuille des pays est équilibré.  Le retailer souligne qu’un effet calendrier défavorable joue un rôle : cette année, la fête de Pâques tombe au deuxième trimestre, contrairement à l’année dernière.  Carrefour maintient ses prévisions pour cette année : une hausse du chiffre d’affaires qui se situe entre 3 et 5%. 


Pas un problème belge

Le groupe enregistre de très bons chiffres de croissance en Amérique latine, et notamment au Brésil.  En Asie, les choses sont plus compliquées pour Carrefour, et en Europe, la situation est mitigée.  Les hypermarchés français subissent une forte pression promotionnelle et dévissent légèrement (-0,8%), alors que les supermarchés (+1,1%) et les magasins de proximité (+5,5%) enregistrent de meilleurs résultats.  Les ventes alimentaires en France ont affiché une croissance comparable de 1,3%.  La croissance comparable était également favorable en Espagne (+0,3%) et en Italie (+1,6%), mais en recul en Belgique (-1,8%).


 « Cette baisse est le résultat de notre décision de ne pas relancer l’action ‘courses gratuites’ cette année », déclare le porte-parole de Carrefour Belgium, Baptiste Van Outryve.  Une telle action booste effectivement les chiffres, mais elle coûte très cher au final.  Il n’y a donc aucune raison d’être inquiet à propos des prestations belges, précise-t-il.  « Au contraire, au deuxième trimestre, nous prévoyons quelques actions très solides, dont une campagne autocollants à l’occasion des 25 ans de Disneyland Paris. »