Déploiement des sachets réutilisables à l’échelle nationale chez Colruyt

Déploiement des sachets réutilisables à l’échelle nationale chez Colruyt

Le 9 octobre, Colruyt lancera le déploiement national des sachets réutilisables en polyester pour les fruits et légumes, en tenant compte des leçons tirées de la phase pilote lancée dans 51 magasins. À partir de 2020, les sachets en plastique disparaîtront totalement de l’ensemble des magasins du groupe. 

« Pas d’effet négatif »

En juin, le groupe Colruyt a lancé les sachets réutilisables dans le rayon fruits et légumes dans 51 points de vente, y compris dans tous les Bio-Planet. Le 9 octobre, tous les autres magasins des chaînes Colruyt, Spar et OKay commenceront également à utiliser des sachets en polyester. Pour assurer une transition en douceur, tous les clients Xtra recevront gratuitement cinq sachets réutilisables lorsqu’ils achètent des fruits ou légumes dans l’un des magasins. Des affiches ainsi que des dépliants pour sensibiliser les clients suivront également.

 

Selon Christophe Dehandschutter, directeur de ventes dans l’entreprise, la phase pilote a déjà remporté un franc succès : « L’accueil réservé à nos sachets réutilisables est extrêmement positif et traduit la motivation qu’ont nos clients, comme nos collaborateurs, à prendre une part active à la transition écologique. J’en veux pour preuve le fait que nous n’avons pas noté d’effet négatif sur la vente des fruits et légumes dans nos magasins pilotes. Nous avons pu également constater le succès de ces sachets y compris dans les magasins ne faisant pas partie de la phase pilote et les nombreux messages enthousiastes captés en magasin, via notre service clientèle ou encore sur les réseaux sociaux. Le feedback recueilli nous a permis d’optimiser le plan de déploiement national. Nous voulons réunir les meilleures conditions possible pour faciliter au maximum la vie de nos clients. »

 

Il est prévu que tous les sachets en plastique soient définitivement retirés des rayons fruits et légumes de tous les magasins d’alimentation du groupe le 2 janvier. Cela représente une économie de 150 millions de sachets plastiques par an. Le retailer souhaite également réduire le volume de déchets d’une autre manière : « des groupes de travail sont mis en place afin de réduire les emballages et le recours au plastique, en le remplaçant, là où cela est possible, par des matériaux réutilisables, recyclables ou renouvelables », explique Christophe Dehandschutter. « Nous pouvons déjà nous targuer de belles réalisations, mais le chemin est encore long. »