Danone : bénéfice en baisse pour la première fois en 10 ans

Danone : bénéfice en baisse pour la première fois en 10 ans

Malgré une hausse de son CA annuel de près de 5%, le groupe Danone a subi une baisse de son bénéfice pour la première fois en 10 ans ; et ce en grande partie suite au scandale du lait infantile provenant de son fournisseur néo-zélandais Fonterra.

« Une fausse alerte »

Les résultats du géant agroalimentaire français ont clairement souffert des répercussions du  scandale survenu en août 2013 concernant des produits laitiers pour bébés. Un incident qui en Chine surtout avait suscité une telle inquiétude que le groupe avait été contraint par précaution de rappeler quelque 60.000 boîtes de lait en poudre pour bébés. Un coup dur pour Danone (après coup tout ce remue-ménage s’est avéré injustifié), car toute cette opération de retrait des lots concernés lui aura coûté environ 370 millions d’euros.


Ce scandale, en plus des effets de change défavorables, expliquent pourquoi Danone, malgré une hausse de son chiffre d’affaires de 4,8% à 21,3 milliards d’euros, a subi une baisse de son bénéfice : le bénéfice opérationnel est en recul de 1,1% et s’établit à 2,8 milliards d’euros, alors que le bénéfice net régresse de 4,5% à 1,6 milliard d’euros. Pour 2014 Danone vise une croissance plus ou moins équivalente à celle de 2013, comprise entre 4,5% et 5,5%.


Croissance organique au quatrième trimestre

Sur base comparable et hors effets de change, le chiffre d’affaires de Danone au quatrième trimestre a progressé de 2,9% (+0,5% volume, +2,4% effet prix). La division ‘produits laitiers frais’ (+4,9%) obtient d’excellents résultats, bien qu’en Europe la situation reste difficile, particulièrement en Allemagne et en Italie, alors que l’Espagne montre des signes de reprise. La division ‘eaux’  enregistre la plus forte croissance (+8,1%), grâce  à Evian et Aqua (+6% volume).


La branche de l’alimentation infantile (-6,9%) a été lourdement touchée par le scandale Fonterra :  en Chine et en Australie/Nouvelle-Zélande les ventes ont encore du mal à s’en remettre. La division médicale (+6,4%) par contre a vu son chiffre d’affaires progresser, « malgré un contexte général de pression sur les dépenses en matière de santé. » Cette croissance provient essentiellement de la Chine, du Royaume-Uni et de la Turquie.

 

Nouveau patron pour Danone Belgique

Danone a également annoncé la nomination d’un nouveau directeur général pour Danone Belgique, Kris Geeraert, actuel directeur général de Danone Pays-Bas, mais qui fut déjà directeur commercial de Danone Belgique de février 2009 à juin 2012. Auparavant il a travaillé pour Unilever.


Geeraert remplace Albert Ragon, qui après six ans à la tête de Danone Belgique devient directeur général des différentes marques de Danoe Dairy, dont Actimel.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Images hallucinantes ? Une seule adresse !

15/12/2017

Jef Colruyt est un modèle de sérénité imperturbable et le jambon pata negra est le bitcoin de la charcuterie. Deux conclusions instructives parmi d’autres, à découvrir dans votre rubrique FMCG hebdomadaire, assaisonnée par RetailDetail Food !

RetailDetail Food #26 staat online

15/12/2017

Les représentants commerciaux sont-ils encore les bienvenus chez les retailers ? Le point sur cette question, avec des réponses très divergentes,  dans ce 26ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé pour les exploitants de supermarchés.

Analyse : Comment Colruyt Group s’arme-t-il  contre une éventuelle guerre des prix ?

14/12/2017

Malgré des marges en baisse, Colruyt ne renoncera pas à sa garantie du meilleur prix : afin de financer une éventuelle guerre des prix le retailer mise sur l’automatisation, le gain de productivité et des magasins de format un peu plus réduit.

Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Back to top