Danone s’attaque au coronavirus en se réorganisant

Danone s’attaque au coronavirus en se réorganisant
Shutterstock.com

Afin de s’adapter au monde COVID et de renouer avec la croissance, Danone va restructurer son organisation et céder plusieurs activités. Les alternatives végétales aux produits laitiers sont très performantes.

 

Options stratégiques

Danone subit l’impact de la crise sanitaire : au troisième trimestre, son chiffre d’affaires a baissé de 2,5 % à base comparable pour atteindre 5,8 milliards d’euros. C’est le résultat des mesures sanitaires, de la fermeture des frontières et de l’incertitude dans le sentiment des consommateurs, a expliqué le CEO Emmanuel Faber dans un communiqué de presse. Il souhaite renouer le plus rapidement possible avec des taux de croissance de 3 à 5 % et annonce donc plusieurs mesures structurelles.
 

La multinationale veut notamment revoir en profondeur son portefeuille d’activités : Danone étudie les options stratégiques pour sa division argentine et pour Vega, une marque américaine de boissons à base de protéines végétales. Le groupe pourrait également analyser d’autres actifs. Ainsi, Danone a récemment vendu sa participation résiduelle dans Yakult, la marque japonaise de probiotiques, afin de libérer des ressources pour d’autres priorités.

 

Croissance dans le végétal

Selon Emmanuel Faber, l’organisation interne doit également être revue. Deux « Directeurs Généraux responsables de macro-régions » seront chargés de diriger les activités internationales et nord-américaines : ils devront renforcer l’excellence opérationnelle au niveau local et développer des synergies entre les catégories de produits. Et un nouveau COO intégrera d’importantes fonctions stratégiques, de la recherche et développement aux opérations et à la qualité en passant par les achats.
 

Danone souffre d’une baisse des ventes dans le canal out-of-home. Les eaux sont particulièrement touchées. L’e-commerce électronique a en revanche progressé de 40 %. Les produits laitiers de base se sont montrés performants et les alternatives d’origine végétale ont même enregistré une croissance à deux chiffres. En Europe, Danone a ainsi pu gagner des parts de marché grâce à Actimel, Danette et Alpro.