Danone vise « le zéro net de carbone »

Danone vise « le zéro net de carbone »

Le géant agroalimentaire français Danone s’engage dans une nouvelle politique climat. Objectif final : « zéro net émissions de carbone » pour toutes les activités sous sa responsabilité directe, donc également pour les fournisseurs.

Empreinte écologique de 18,8 millions de tonnes

La nouvelle politique climat de Danone vise à long terme le zéro net de carbone, à commencer par une réduction de 50% en intensité de ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. L’entreprise s’engage d’ores et déjà à commencer à réduire ses émissions en valeur absolue avant 2025. Selon Danone, actuellement son empreinte écologique s’élève à 18,8 millions de tonnes.


Pour réaliser ce projet ambitieux, Danone se concentrera non seulement sur son périmètre de responsabilité direct (production, emballage, logistique, fin de vie des produits), mais également sur son périmètre de responsabilité partagé, en particulier l’agriculture qui représente 65% des émissions de carbone.


« Nos activités sont directement liées à la nature et l’agriculture », explique Emmanuel Faber, directeur général de Danone. « Les risques de réchauffement climatique sont élevés et dégradent tant les cycles naturels dont nous dépendons, que les conditions de vie des familles d’agriculteurs et d’éleveurs. Aujourd’hui nous avons décidé d’aller plus loin encore.  Nous posons un jalon supplémentaire vers une croissance plus responsable et pérenne. »


Cinq priorités dans la stratégie climat

Pour atteindre ces objectifs ambitieux, Danone s’est fixé cinq priorités dans sa stratégie climat :

 

  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre sur son périmètre de responsabilité élargi
  • Développer des programmes de séquestration du carbone dans l’agriculture, les forêts et les écosystèmes naturels
  • Eliminer totalement la déforestation dans la chaîne d’approvisionnement de Danone d’ici 2020
  • Assurer la résilience de nos cycles pour faire face aux risques systémiques
  • Contribuer à l’émergence d’ habitudes alimentaires saines en utilisant les ressources naturelles de façon durable

 

Danone n’en est pas à sa première initiative visant à réduire les émissions de carbone. En 2008 le groupe avait déjà lancé un programme, afin de réduire son intensité carbone de 30% en cinq ans sur son périmètre de responsabilité direct. Un objectif dépassé et atteint plus tôt que prévu, puisque dès fin 2012 Danone annonçait un résultat de -42% (en  g CO2 / kg de produits vendus).

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

L’Inde, terre promise pour les pommes et les poires belges

14/11/2017

Les fruiticulteurs belges s’en vont conquérir l’Inde : pour l’instant ce pays est déjà le principal marché d’exportation hors Europe pour les pommes belges et les poires belges y sont également fortement promues. 

Back to top