De nombreux magasins Delhaize resteront fermés ce vendredi pour cause de grève

De nombreux magasins Delhaize resteront fermés ce vendredi pour cause de grève

Ce vendredi de nombreux magasins Delhaize garderont portes closes. C’est ce qu’ont décidé les syndicats qui, après cinq réunions du conseil d’entreprise, n’ont toujours pas obtenu de réponses à leurs questions concernant le licenciement de 2.500 employés.

Un énième « dialogue de sourds »

Après le énième « dialogue de sourds » (dixit les syndicats) avec la direction de Delhaize, les syndicats ont décidé de passer à l’action. Alors qu’initialement il était question d’une action symbolique, il a été décidé finalement de fermer plusieurs magasins, probablement durant toute la journée. On saura au plus tard demain quels sont les magasins concernés par cette grève.


L’action fait suite au conseil d’entreprise d’hier, qui s’est à nouveau avéré infructueux : les syndicats n’ont toujours pas obtenu de réponses à leurs questions concernant le plan de restructuration du distributeur impliquant la suppression de 2.500 emplois. Selon le porte-parole de Delhaize, Roel Dekelver, ce point n’était pas inscrit à l’ordre du jour : « Nous communiquerons les chiffres la semaine prochaine. Comme convenu nous avons expliqué aujourd’hui pourquoi quels magasins devront fermer leurs portes. »


« Il est temps de fournir des informations »

Les syndicats ont réagi avec colère : « Dès le départ nous avons demandé des explications, afin de pouvoir proposer des alternatives, mais la direction fait comme si tout avait déjà été décidé »,  s’indigne Jan de Weghe, secrétaire du syndicat BBTK dans le journal Het Nieuwsblad.


En outre les syndicats souhaitent savoir « avec quels moyens la direction compte investir 450 millions d’euros : cet argent proviendra-t-il des bénéfices du groupe ou uniquement des économies réalisées sur le dos du personnel ? », ajoute Veerle Verleyen, secrétaire du syndicat LBC.


Les syndicats ne voient donc d’autres solutions que de recourir à la grève ce vendredi « pour faire comprendre à la direction qu’il est grand temps de leur fournir des informations. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

L’Inde, terre promise pour les pommes et les poires belges

14/11/2017

Les fruiticulteurs belges s’en vont conquérir l’Inde : pour l’instant ce pays est déjà le principal marché d’exportation hors Europe pour les pommes belges et les poires belges y sont également fortement promues. 

Back to top