Delhaize : « La vente bio poursuit sa croissance »

Delhaize : « La vente bio poursuit sa croissance »

Depuis plus de 25 ans les produits bio font partie de l’assortiment alimentaire et ils ne cessent d’attirer davantage d’amateurs, d’où une croissance permanente des ventes. Ainsi  Delhaize annonce que la vente de produits bio, les aliments végétariens en tête, a déjà progressé de 9%  depuis le début de cette année. Visiblement le crise n’a pas d’emprise sur ce segment.

L’image bio s’améliore

Selon les chiffres de Delhaize, sur les 635 produits certifiés bio proposés, les produits végétariens connaissent la plus forte hausse (+76%), suivis du poisson (+40%), la viande (+15%), les œufs (+13%) et le vin (+23%).


Alors qu’autrefois ‘bio’ rimait avec ‘alternatif’, ce terme a acquis aujourd’hui une image totalement différente. Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à s’identifier à un profil bio qui peut se manifester de manières très diverses. Outre les inconditionnels du bio, selon Delhaize,  certains clients souhaitent acheter des produits provenant de la région et cultivés de manière  écologique. Les produits saisonniers aussi sont très prisés.


Nouvelles habitudes alimentaires

Autre phénomène marquant : le changement des habitudes alimentaires. Certains passent à un régime entièrement végétarien, mais d’autres optent pour le ‘flexitarisme’, qui consiste à ne manger de la viande qu’une ou deux fois par semaine et de rechercher en remplacement des alternatives végétariennes.


Dans cette quête d’alternatives le consommateur semble plus enclin à choisir un produit portant le label bio, plutôt qu’un produit similaire n’affichant pas ce label.


Semaine bio

Samedi 1er juin sera donné le coup d’envoi de la Semaine bio, avec pour thème le goût. L’action se déroulera jusqu’au 10 juin et vise à souligner le fait que « nous vivons dans une société privilégiant la durabilité et la qualité de vie », commente Ingrid Lieten, Vice-Ministre-Présidente du Gouvernement flamand.


De multiples activités seront organisées à travers toute la Belgique,  afin de rapprocher le consommateur de l’agriculteur biologique et de ses produits. Vous trouverez de plus amples informations concernant cette initiative sur www.semainebio.be et www.bioweek.be

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Une boîte vide, remplie d’air

08/12/2017

Le supermarché n’est qu’une poubelle remplie de nullités, voilà ce que nous apprenions cette semaine, parmi d’autres infos FMCG captivantes que saint Nicolas nous a apportées dans sa hotte. Voici votre résumé hebdomadaire mitonné par RetailDetail Food!

Walmart ne veut plus être perçu comme un simple magasin

07/12/2017

Le géant américain de la grande distribution Walmart a décidé de changer son nom légal ‘Wal-Mart Stores’ en 'Walmart' tout court, car à l’ère du e-commerce l'enseigne se veut plus qu’une simple chaîne de magasins physiques.

Les frères Mestdagh se retirent de la direction opérationnelle du Groupe Mestdagh

05/12/2017

Les frères Eric et John Mestdagh ont décidé de se retirer de la direction opérationnelle du Groupe Mestdagh à partir de l’été prochain. Ils resteront néanmoins impliqués dans les stratégies à long terme de l’entreprise.

Ahold fait la leçon à Delhaize : il faut innover plus rapidement

05/12/2017

Delhaize doit innover plus rapidement et c’est au directeur d’Albert Heijn, Wouter Kolk, d’apprendre aux Belges comment s’y prendre, affirme Dick Boer, CEO d’Ahold Delhaize dans une interview surprenante, où il évoque également Amazon et bol.com.

La bière d’AB InBev 3% plus chère à partir de l’an prochain

05/12/2017

A partir du 1er janvier les bières d’AB InBev coûteront en moyenne 3,04% plus cher. Pour le secteur de l’horeca la hausse de prix s’élèvera à 3,12% et pour les magasins à 2,83%. Cette mesure concerne l’ensemble de l’assortiment.

Les accises élevées pèsent sur l’industrie alimentaire belge

05/12/2017

L’an dernier l’industrie alimentaire belge a progressé d’environ 3%. Toutefois cette croissance est entièrement attribuable à l’exportation, car sur le marché intérieur on observe un recul de 1,7%, et ce pour la première fois en dix ans.

Back to top