Delhaize : « Nos 763 magasins belges sont neutres en CO2 »

Delhaize

En un peu plus de dix ans, Delhaize a réduit les émissions de CO2 de ses magasins de 70 %. Les émissions résiduelles sont compensées par des projets durables en Belgique et à l’étranger. La chaîne de supermarché vise à devenir totalement neutre en CO2 pour toutes ses activités d’ici la fin de l’année.

 

Les magasins d’abord

Afin de réduire les émissions de CO2, la chaîne de supermarchés a délibérément donné la priorité aux magasins - tant les supermarchés intégrés que les magasins Delhaize indépendants. Jusqu’à récemment, ces 763 magasins étaient responsables de plus des trois quarts de l’ensemble des émissions de Delhaize.

 

Le détaillant a pris toute une série de mesures pour réduire les émissions de CO2 ces dix dernières années. Tous les magasins tournent désormais à l’électricité verte, des pompes à chaleur ont été installées et, dans la mesure du possible, des panneaux solaires ont été placés sur le toit des magasins. L’entreprise a également investi dans l’éclairage LED et dans des réfrigérateurs et des congélateurs à haut rendement énergétique.

 

Grâce à ces interventions, Delhaize émet aujourd’hui 70 % de CO2 en moins qu’il y a douze ans. Cela représente plus de 93 000 tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent des émissions de plus de 11 000 ménages.

 

Compensation

Cependant, la technologie actuelle n’est pas encore capable d’éliminer totalement les émissions de CO2. C’est pourquoi Delhaize compense les émissions résiduelles en soutenant des projets climatiques certifiés en Belgique et à l’étranger. Par exemple, la chaîne de supermarchés soutient un projet de réparation et d’entretien de puits au Rwanda afin que la population locale ait accès à l’eau potable. L’eau, souvent impropre, doit être portée à ébullition avant d’être consommée. Ce qui entraîne des émissions supplémentaires de CO2 dans l’atmosphère et favorise la déforestation.

 

Delhaize a l’ambition d’organiser toutes ses activités de manière neutre en carbone d’ici fin 2021, en partant toujours de la même philosophie : limiter les émissions de CO2 au strict minimum et compenser le reste. La chaîne de supermarché vend déjà des bananes et des fraises neutres en CO2 et souhaite élargir progressivement cet assortiment.